Retour

Une communauté autochtone préoccupée après la mort d'un bébé en Alberta

La Première Nation de Stoney Nakoda est sous le choc au lendemain du drame survenu dans une maison de la réserve à l'ouest de la ville de Calgary. Un enfant est mort, et ses 12 frères et soeurs ont été hospitalisés parce qu'ils avaient tous des symptômes qui s'apparentent à ceux de la grippe.

La victime était une fille de 4 mois, indique la Gendarmerie Royale du Canada (GRC) de Cochrane, qui mène l'enquête conjointement avec l'Unité des crimes majeurs de la GRC. Une autopsie est prévue vendredi. Les causes de la tragédie relèvent toujours du mystère, ce qui n'a rien de rassurant pour la communauté autochtone.

« La situation touche toutes les familles, tous les membres de notre équipe. Toute tragédie dans une communauté tricotée serré a une lourde portée au sein de celle-ci », explique M. Lahache.

Toutes les personnes touchées font partie de la même famille. Selon les autorités, il s'agirait de frères et soeurs dont deux sont d'âge adulte.

« Ils sont gentils. Ils aiment leurs enfants et ils sont de bons travailleurs », assure Rob Lahache en parlant des parents des victimes.

La famille prend du mieux

Une fois arrivés dans la résidence mercredi, les services d'urgence de l'Alberta ont constaté le décès d'un enfant et ont transporté les 12 enfants de la famille à l'Hôpital pour enfants de l'Alberta, situé à Calgary. À l'origine, les services d'urgence avaient laissé entendre que les parents avaient également été hospitalisés, mais jeudi les policiers ont précisé que ceux-ci avaient simplement suivi leurs enfants à l'hôpital.

Selon la GRC, les deux enfants d'âge adulte ont obtenu leur congé de l'hôpital jeudi, tandis que les autres y sont toujours, mais leur état de santé est stable.

La première ministre de l'Alberta, Rachel Notley, a écrit sur Twitter que ses pensées allaient à la famille, à la communauté et aux travailleurs sur la ligne de front. Elle s'est également dite attristée par la situation.

Plus d'articles