Retour

Une entreprise américaine qui garantit les grossesses arrive au pays

La venue d'un groupe américain qui propose des forfaits à la carte aux couples infertiles pourrait soulever de sérieux problèmes éthiques et avoir d'importantes conséquences financières pour les couples intéressés, selon l'Association des couples infertiles du Québec.

La compagnie IntegraMed, qui offre notamment la formule « grossesse garantie ou argent remis », a récemment annoncé un partenariat avec les cliniques québécoises de procréation médicalement assistée Procréa, au moment où le gouvernement Couillard s'apprête à restreindre sa couverture de la fécondation in vitro (FIV).

L'apparition de ce nouveau joueur dans le dossier de la procréation assistée inquiète Céline Braun, présidente de l'Association des couples infertiles du Québec. Selon elle, les pratiques d'IntegraMed pourraient causer la dérive des balises actuellement placées par le gouvernement afin de réglementer l'implantation des embryons.

Normalement, la loi québécoise autorise l'implantation de trois embryons, notamment pour assurer la santé de la mère, mais Céline Braun croit qu'avec une logique d'utilisateur-payeur, les gens voudront payer le prix fort pour contourner cette règle.

Elle souligne qu'aux États-Unis, il n'est pas rare que des couples parviennent à obtenir l'implantation de quatre embryons et même plus.

Céline Braun croit que les couples qui cherchent à devenir parents sont souvent prêts à tout pour avoir un enfant. Elle craint que cette clientèle, souvent émotive et fragilisée, soit plus à risque de s'endetter pour obtenir ce qu'ils veulent.

« Le régime public ne couvre que certains traitements, les couples doivent déjà débourser beaucoup d'argent à travers le processus », rappelle-t-elle.

Québec annoncera sous peu les dispositions juridiques du projet de loi 20, qui pourrait mettre fin à la gratuité de la procréation assistée dès l'automne.

À ce sujet, Mme Braun décoche une flèche à l'endroit du gouvernement en rappelant que même si l'État espère effectuer d'importantes économies en revoyant le programme, il n'en demeure pas moins que le coût pourrait être élevé à long terme pour les couples impliqués et la société.

Grossesse garantie ou argent remis

Basée dans l'État de New York, IntegraMed a été rachetée par Sagard Capital, filiale américaine de Power Corporation, qui appartient à la famille Desmarais.

Son association avec le groupe Opmedic, propriétaire des cliniques de fertilité Procréa, a discrètement été annoncée sur son site web le 9 juillet dernier, dans un communiqué en anglais.

Dans le quotidien Le Devoir publié mardi, le président du groupe Opmedic affirme qu'il attend de voir quelles seront les dispositions juridiques dans le projet de loi 20. Le Dr Pierre St-Michel estime néanmoins « avantageux » le programme de fertilité d'IntegraMed.

Certains forfaits offrent des remboursements complets aux couples dont le traitement n'a pas donné de résultat. Mais, assure-t-on sur le site web de la compagnie, « 80 % des participants qui terminent le Attain IVF Flex Plan [l'un des forfaits] ont un bébé! ».

Une autre particularité du programme : IntegraMed propose des forfaits à gros prix qui comprennent plusieurs cycles de traitements. Même si plusieurs femmes n'auront besoin que d'un cycle, le groupe américain estime que son forfait - vendu « au rabais » - permet une certaine tranquillité d'esprit.

« La plupart des patients paient pour les FIV cycle par cycle, ce qui peut être stressant et coûteux. [...] Malheureusement, la plupart des femmes abandonnent le traitement trop tôt et ne réalisent pas leur rêve d'avoir un bébé », lit-on sur le site web d'IntegraMed.

Le groupe américain offre même pour ses propres services des prêts, dont les taux d'intérêt peuvent atteindre 20 %.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une tempête effrayante en Hongrie





Rabais de la semaine