Retour

Une femme tuée et un policier blessé dans une fusillade à Salaberry-de-Valleyfield

Le policier de la Sûreté du Québec (SQ) blessé dans la fusillade survenue à Salaberry-de-Valleyfield, en Montérégie, était toujours hospitalisé en fin de journée mercredi. L'homme de 27 ans est dans un état grave, mais stable, et les médecins ne craignent pas pour sa vie.

Une femme a été tuée lors du tragique événement qui s'est déroulé dans la nuit de mardi à mercredi.

En réponse à un appel téléphonique logé mardi vers 21 h 30 à la centrale 911, deux policiers se sont rendus à une résidence de la rue du Sentier, dans le secteur Grande-Île.

À leur arrivée, des coups de feu ont été tirés de la maison et l'un des agents a été atteint. Il a été grièvement blessé et transporté à l'hôpital.

« C'est un policier du détachement à Salaberry-de-Valleyfield, a précisé le sergent Daniel Thibaudeau, mercredi matin. Il a été au bloc opératoire pendant la nuit, et je peux vous dire que, maintenant, il se porte mieux. »

Le tireur s'est terré dans la maison, un large déploiement policier s'est organisé et des résidences du voisinage ont été évacuées. Vers 2 h, des policiers de l'escouade tactique d'intervention de la SQ sont entrés dans la maison du suspect.

Ils ont alors trouvé le corps inerte d'une dame âgée dans la soixantaine, dont le décès a été confirmé un peu plus tard, à l'hôpital. Il s'agit de Johanne Chayer, qui était âgée de 65 ans.

Ils ont aussi trouvé un homme de 72 ans grièvement blessé par balle, mais conscient. Il a lui aussi été transporté à l'hôpital, où il a été placé sous surveillance policière.

En fin de journée, mercredi, le suspect était toujours interrogé par les enquêteurs, a confirmé le sergent Daniel Thibaudeau.

Il devrait comparaître en cour jeudi et pourrait faire face à des accusations de meurtre, de tentative de meurtre et d'autres chefs d'accusation liés à la possession et à l'utilisation d'armes à feu.

Plus d'articles

Commentaires