Retour

Une fusillade dans un cimetière musulman fait quatre blessés en Alberta

Quatre blessés ont été transportés à l'hôpital Foothills de Calgary après une fusillade dans un cimetière musulman près de Cochrane, au nord-ouest de Calgary.

Selon la Gendarmerie royale du Canada (GRC) de Cochrane, quatre hommes ont été blessés par balles. Leurs vies ne sont pas en danger. Ils ont été transportés à l'hôpital par des personnes sur place au moment de l'événement.

Les forces de l'ordre pensent qu'il s'agirait d'une attaque ciblée. Pour l'instant, personne n'a été arrêté, ont-elles précisé.

Des funérailles ont eu lieu au cimetière plus tôt dans la journée. Selon Zouher Osman, un responsable du cimetière, il s'agissait de celles d'un jeune homme de 21 ans, terrassé par une crise cardiaque.

L'agente de la GRC Sharon Franks a indiqué qu'une altercation est survenue peu après le service funèbre en après-midi.

« Il semble que toutes les parties impliquées participaient aux funérailles », a laissé savoir Sharon Franks, « À ce moment-ci, nous ne sommes pas absolument certains de la relation entre les tireurs et les victimes. »

La police a reçu un appel concernant l'incident vers 16 h. Des agents de Calgary ont ensuite rapidement été appelés en renfort.

Selon Sharon Franks, l'enquête est complexe puisque personne n'était présent sur les lieux lorsque les policiers sont arrivés.

Une des victimes a d'abord été envoyée à l'hôpital pour enfants de l'Alberta, avant d'être transférée à l'hôpital Foothills. Une confusion régnait plus tôt quant au nombre de blessés.

Les victimes collaborent à l'enquête et la police souhaite recueillir les témoignages de toutes les personnes présentes aux funérailles.

Aucune arme n'a été trouvée pour l'instant et la police croit que le public n'est pas en danger.

Pas une attaque raciste

Zouher Osman, du cimetière, a d'abord craint une attaque raciste. « Je ne sais pas quoi penser. Ça pourrait être quelqu'un de la communauté en colère ou quelqu'un de l'extérieur », avait-il indiqué.

La police a ensuite précisé que, d'après ses observations, cela n'était pas le cas. 

 

Plus d'articles

Commentaires