Retour

Une grande chef manitobaine se dit victime de profilage racial

La grande chef des Premières Nations du Manitoba Keewatinowi Okimakanak (MKO) Sheila North Wilson dit avoir été victime de profilage racial dans une pharmacie de Winnipeg.

Le 2 janvier, la membre de la Première Nation Bunibonibee magasinait dans un commerce du quartier Saint-James. « Tout à coup, j'ai entendu une femme appeler le service de sécurité par interphone pour qu'il se rende à l'allée où je me trouvais toute seule », raconte Mme North Wilson, en ajoutant qu'elle a ensuite abordé la gérante de la pharmacie.

Selon la grande chef, c'est un genre de racisme auquel les Autochtones se heurtent tous les jours.

Bien qu'elle soit toujours contrariée, la chef du MKO ne souhaite pas dévoiler le nom de la pharmacie. « Je veux plutôt que les gens se concentrent sur la question du racisme et non sur le magasin. Si nous ciblons uniquement ce magasin-là, nous perdons de vue que ce problème est très courant dans un grand nombre de commerces de la province », explique-t-elle.

Sheila North Wilson espère qu'en partageant son histoire, d'autres victimes réagiront de même lorsqu'elles seront confrontées au profilage racial, car « plus nous restons silencieux, plus notre éducation du public sera longue ».

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine