Retour

Une grève dans la construction pourrait compliquer la vie des sinistrés des inondations

La possible grève générale illimitée dans la construction au Québec qui pourrait être déclenchée le mercredi 24 mai risque de compliquer la vie des sinistrés des inondations.

Les travaux de rénovation ne seraient pas touchés par la grève, mais les résidents qui doivent reconstruire leur maison au complet en subiraient les conséquences.

« C’est la raison pour laquelle j’invite les parties à négocier, a lancé la ministre du Travail, Dominique Vien, en conférence de presse vendredi.

« Ça me paraît assez incongru, au moment où l’on se parle, qu’elles ne soient pas assises ensemble. Les conciliateurs au dossier attendent un appel des parties pour négocier et éviter des effets désagréables », a-t-elle plaidé.

« Je demande aux parties de faire preuve de gros bon sens, d’aller s’asseoir, de négocier et de signer une entente avant la semaine prochaine », a-t-elle martelé.

L'inquiétude persiste au Lac-Saint-Jean

Par ailleurs, le ministre de la Sécurité publique Martin Coiteux a confirmé que les niveaux d’eau continuent de baisser dans la grande majorité des régions touchées par les inondations au Québec.

La seule inquiétude qui demeure est dans la région du Lac-Saint-Jean où les autorités sont présentement « en mode alerte ».

« Le niveau des eaux a monté au cours des derniers jours, on surveille ça de très près », a indiqué le ministre Coiteux en point de presse. Les prévisions météorologiques annoncent des précipitations pour cette région en fin de semaine.

En date de vendredi, 78 municipalités de la province restent sinistrées, 2889 résidences sont inondées et 170 routes sont endommagées par la crue des eaux.

Pochettes d'informations

La ministre du Travail a aussi annoncé une série de mesures pour aider les sinistrés.

« Nous souhaitons que [les sinistrés] puissent rénover ou encore reconstruire leurs domiciles ou leurs locaux dans les meilleurs délais, mais aussi dans les meilleures conditions », a dit Dominique Vien.

Des pochettes d'informations seront offertes aux sinistrés, en version papier et sur le web, pour les aiguiller sur les précautions à prendre en matière de plomberie et d'électricité, notamment.

De plus, des ententes sur la disponibilité de la main-d’œuvre et sur la prestation de services à justes prix ont été conclues avec une multitude d'organismes du milieu de la construction :

  • l'Association des professionnels de la construction et de l'habitation du Québec (APCHQ);
  • l'Association de la construction du Québec (ACQ);
  • l'Association patronale des entreprises en construction du Québec (APECQ);
  • la Corporation des entrepreneurs généraux du Québec (CEGQ);
  • la Corporation des maîtres électriciens du Québec (CMEQ);
  • la Corporation des maîtres mécaniciens en tuyauterie du Québec (CMMTQ).

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine