Retour

Une molécule du sirop d'érable contre l'arthrite

Une molécule aux vertus anti-inflammatoires a été isolée dans le sirop d'érable par des chercheurs de l'Université Laval.

Ainsi, un médicament contenant cette molécule appelée québécol pourrait un jour traiter l'arthrite et d'autres problèmes inflammatoires.

Le québécol a été découvert en 2011. Il apparaît durant le processus de fabrication du sirop à la suite de réactions chimiques qui transforment les polyphénols naturellement présents dans la sève d'érable.

L'équipe québécoise a, depuis, réussi la synthèse complète du québécol et de ses dérivés.

Les tests menés par les chercheurs ont révélé que le québécol freinait la réaction inflammatoire des macrophages, cellules sanguines qui, en présence de toxines provenant de bactéries, réagissent en enclenchant une réponse inflammatoire. Toutefois, si le milieu de culture contient une molécule anti-inflammatoire, comme le québécol, cette réponse est bloquée.

En outre, certains dérivés se révèlent même plus efficaces que la molécule d'origine.

Ces travaux ont été publiés dans la revue Bioorganic & Medicinal Chemistry Letters.

Ce printemps, une équipe de l'Université McGill avait démontré qu'un concentré d'extrait de sirop d'érable rendait les bactéries plus vulnérables aux antibiotiques. Cette découverte pourrait réduire le recours aux antibiotiques et même combattre le problème de l'antibiorésistance.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Cet amateur de hockey gagne 1000$ s'il réussit à marquer





Rabais de la semaine