Retour

Une nouvelle application change la vie des personnes à mobilité réduite à Toronto

Trouver un commerce ou un restaurant accessible relève parfois du parcours du combattant pour les personnes à mobilité réduite. À Toronto, la situation est toutefois en train de changer, grâce à une nouvelle application mobile qui permet d'identifier les lieux accessibles en quelques clics.

Un texte de Stéphane Blais

L'anxiété et la frustration de ne pas avoir accès à certains commerces ont poussé Maayan Ziv, une photographe professionnelle qui souffre de dystrophie musculaire, à créer l'application pour téléphones intelligents Access Now.

Son application permet de géolocaliser les établissements accessibles grâce à une carte interactive qui identifie les endroits faciles d'accès en vert et ceux qui ne le sont pas, en rouge.

Une information fiable

La base de données est alimentée par les utilisateurs qui commentent leurs expériences, en décrivant par exemple la largeur de la porte d'un commerce, la hauteur de la marche à l'entrée, ou encore les dimensions des toilettes.

Pour Maayan Ziv, il est important que ce soit des personnes à mobilité réduite qui contribuent à enrichir la base de données.

Elle explique qu'il faut parfois « rebrousser chemin parce que la marche à l'entrée est trop haute, parce que l'espace de circulation à l'intérieur est restreint, ou encore parce la toilette est au sous-sol. C'est difficile de juger lorsqu'on ne se déplace pas en fauteuil roulant. »

Un outil qui change la vie

Pour l'ancien lieutenant-gouverneur de l'Ontario, David Onley, qui se déplace en fauteuil roulant, cette application est synonyme de liberté.

Il espère que l'initiative incitera les commerces qui ont des mauvaises critiques à améliorer leur aménagement.

Il ajoute qu'installer une petite rampe d'accès ne coûte parfois que quelques dizaines de dollars et que cet investissement rapportera à coup sûr, à son avis. 

Une idée qui fait du chemin

Depuis la création de l'application en août, plus de 1500 établissements de Toronto ont été recensés.

Maayan Ziv ne compte pas s'arrêter là, elle souhaite que l'application serve à partager de l'information partout dans le monde. 

Son voeu semble se réaliser; des lieux en Afrique du Sud, en Israël, aux États-Unis, en Australie ou encore en Espagne sont maintenant identifiés sur l'application.

Plus d'articles

Commentaires