Retour

Une pétrolière près de Fort McMurray ferme des puits par précaution

Plusieurs compagnies pétrolières qui exploitent les sables bitumineux près de Fort McMurray ont été forcées de fermer ou de réduire notablement leur production quotidienne de plusieurs centaines de milliers de barils. Les autorités surveillent aussi de très près le brasier, qui est à environ 5 kilomètres d'une pétrolière.

Jeudi, la pétrolière Athabasca Oil Corporation a décidé de fermer son site Hangingstone, situé à une quinzaine de kilomètres au sud de Fort McMurray, et d'évacuer les 70 membres de son personnel en raison des dangers que pose l'immense feu de forêt. D'après l'entreprise, la ligne de front de l'incendie est à environ cinq kilomètres de son site. Le feu s'est rapidement propagé au cours des dernières 24 heures.

« Notre site n'avait pas subi de dégâts quand nous avons évacué et nous allons continuer à suivre la situation », a affirmé Matthew Taylor, vice-président des communications. « Les employés et les sous-traitants sont notre priorité », a précisé la compagnie dans un communiqué

Le processus d'évacuation a commencé à 14 h, heure des Rocheuses, et le site était complètement désert en début de soirée.

Hangingstone est un site des sables bitumineux de l'Alberta qui a une capacité de production de 12 000 barils de pétrole par jour. Une fois que le feu de forêt aura été maîtrisé et qu'il sera sécuritaire de retourner sur le site, l'entreprise évaluera la situation et fournira de plus amples informations.

Les autres pétrolières sur le qui-vive

Suncor, Syncrude et Shell, notamment, ont diminué ou interrompu leur production étant donné que plusieurs de leurs employés ont été forcés de fuir la région. Les installations de ces entreprises, qui sont situées dans un rayon de 25 à 100 kilomètres au nord de Fort McMurray, ont été épargnées jusqu'à maintenant par le feu.

Pour sa part, Suncor affirme dans un communiqué avoir « amélioré les mesures d'atténuation et de protection incendie autour de [ses] installations d'exploitation. »

Suncor a toutefois cessé ses activités de façon planifiée à son usine de base, à MacKay River et à Firebag « en raison de la mesure de prévention prise par les tierces parties de fermer les principaux pipelines et de la disponibilité limitée de l'approvisionnement en diluant. » Le diluant est un produit ajouté au bitume pour que celui-ci puisse être acheminé par les pipelines. La fermeture de plusieurs routes dans le nord de l'Alberta a significativement réduit la quantité de diluant disponible pour les pétrolières.

Plus tôt jeudi, la compagnie pétrolière Conoco Phillips (barils moyens produits par jour : 30 000) a elle aussi évacué tout son personnel ainsi que les sinistrés qui avaient trouvé refuge dans leurs installations de Surmont.

  • Enbridge a fermé ses pipelines du terminal Cheecham, qui est situé tout près d'Anzac, évacuée mercredi soir. Les employés du site de Cheecham ont été évacués; seuls quelques-uns sont sur place pour assurer la sécurité du site;
  • Statoil ASA a réduit sa production de 50 %, afin de ne pas écouler ses réserves de diluant; 
  • Nexen Energy a fermé son site à Long Lake;
  • Royal Dutch Shell a fermé son site à Muskeg River et à Jackpine;
  • Imperial Oil a réduit sa production à Kearls et seulement quelques employés essentiels sont sur place;
  • Canadian Natural Resources Ltd a rapporté quelques pannes mineures sur son site Horizon;
  • Husky Energy a réduit sa production d'un tiers sur son site Sunrise, à cause d'une pénurie de diluant;
  • Cenovus Energy, MEG Energy, TransCanada et Japan Canada Oil Sands Ltd affirment que leurs opérations ne sont pas touchées par les feux de forêt.

Feu de forêt à Fort McMurray

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine