Retour

Une tablette Samsung a-t-elle causé un incendie dans un hôtel de Matane?

La compagnie Intact Assurance poursuit Samsung après qu'un incendie a lourdement endommagé l'hôtel Quality Inn de Matane, il y a trois ans. L'assureur estime qu'une tablette Galaxy a causé le brasier.

Un texte de Geneviève Garon

Le 12 février 2014, à la fin de son quart de travail, la gouvernante de l'hôtel Quality Inn a déposé sa tablette électronique dans une salle de rangement. L'établissement s'était doté de l'appareil deux mois plus tôt. La gouvernante s'en servait pour faire le décompte des chambres propres et prendre des photos lorsqu'il y avait des anomalies.

La tablette a été branchée dans une prise électrique vers 15 h, selon le propriétaire de l'hôtel, Yannick Thibault. Autour de 22 h, un feu s'est déclaré dans l'établissement de 72 chambres, qui compte un restaurant, un bar et une salle de réception.

Personne n'a été blessé, mais les dommages se sont élevés à près de 1 million de dollars jusqu'à maintenant, montant qui a été couvert par Intact Assurance.

L'entreprise cherche à présent à se faire rembourser par Samsung, selon la requête introductive d'instance déposée au palais de justice de Montréal. « Tel qu'il sera démontré lors de l'audience, l'incendie a été provoqué par la défectuosité de la pile d'une tablette de marque Samsung Galaxy TAB 3 7.0 », peut-on y lire.

Intact réclame 923 997,09 $. Le montant pourrait être revu à la hausse parce que le règlement avec l'hôtel n'est pas terminé. « La question des pertes pour interruption d'affaires » n'est pas encore terminée, notamment, selon les documents de cour.

Un feu d'origine électrique?

Yannick Thibault est surpris que son assureur ait décidé de poursuivre Samsung. Il affirme que la possibilité avait été évoquée il y a quelques années, mais qu'il ne croyait pas qu'Intact y donnerait suite. Officiellement, selon lui, « la cause de l'incendie était un trouble électrique ». Il n'a pas été possible d'obtenir une confirmation du Service de la sécurité incendie de Matane.

Intact poursuit également la boutique Audio-Vidéo de Matane, qui a vendu la tablette, et sa compagnie d'assurance.

Selon le propriétaire du magasin, Alexandre Gauthier, il est difficile de déterminer si la tablette a été endommagée par l'incendie ou si elle l'a causé. ll suggère différentes explications : « Est-ce que c'était le fil d'origine, la pile d'origine? » Chose certaine, selon Alexandre Gauthier, c'est la première fois qu'un de ses clients vit pareille situation.

Après le Galaxy Note qui explose...

En octobre dernier, le géant sud-coréen Samsung Electronics a cessé la production du téléphone intelligent Galaxy Note 7, en raison des risques d'incendie et d'explosion qu'il entraîne.

L'hôtel Quality Inn de Matane, lui, n'utilise plus de tablette électronique. « La gouvernante n'en veut plus, elle est restée avec de petites craintes », explique Yannick Thibault.

Il n'a pas été possible de joindre un porte-parole de Samsung, ni l'avocat qui représente Intact Compagnie d'Assurance.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Un gros chien fait des vagues en apprenant à nager





Rabais de la semaine