Retour

Unifor craint que 200 emplois de Bombardier à Toronto soient délocalisés

À la veille du dépôt du budget fédéral, le syndicat des employés de Bombardier à Toronto craint que l'aviateur ne délocalise environ 200 emplois au Mexique et en Chine.

Tout ça alors que Bombardier a demandé à Ottawa d'investir jusqu'à 1 milliard de dollars américains dans le programme de la C Series.

Les emplois en question touchent l'assemblage des ailes et de la cabine de pilotage pour les biturbopropulseurs de ligne Q400 NextGen. 

Selon le porte-parole du syndicat Unifor, Scott McIlmoyle, la compagnie avait soumis à ses employés de Toronto, en octobre dernier, l'idée de faire de la sous-traitance afin de limiter ses dépenses. Une offre qui a été rejetée par les employés. 

Depuis, le syndicat n'a pas reçu de nouvelle offre du patronat et croit que Bombardier a toujours l'intention de délocaliser des centaines d'emplois. 

Environ 1700 personnes travaillent à l'usine Bombardier à Toronto.

Le NPD plaide la cause des travailleurs 

Relayées par le Nouveau Parti démocratique, les préoccupations des employés de Bombardier dans la Ville Reine ont trouvé un écho à la période des questions de la Chambre des communes. Le chef néo-démocrate, Thomas Mulcair, a rappelé du même souffle que l'entreprise avait déjà annoncé, le mois dernier, la suppression de 2830 emplois au pays.  

« Notre industrie aéronautique a besoin d'aide, mais pas au détriment de nos travailleurs et de leurs familles, a-t-il lancé. Est-ce que le premier ministre a l'intention de protéger les bons emplois d'ici dans toute entente d'aide pour signer avec Bombardier? » 

Le premier ministre Justin Trudeau s'est fait rassurant. « Au fond, ce que nous voulons tous, c'est de protéger [les bons emplois] des Canadiens dans l'industrie aéronautique et dans d'autres industries, a-t-il répondu. C'est pour ça que nous prenons le temps nécessaire pour évaluer les propositions de Bombardier, la situation de Bombardier, pour s'assurer que, s'il y a des investissements à faire, ça va être dans l'intérêt à court terme, à moyen terme et à long terme des travailleurs de l'industrie aéronautique partout au Canada. »

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine