Retour

Unifor et GM concluent une entente de principe et évitent la grève

Le syndicat Unifor et General Motors Canada ont conclu une entente de principe in extremis pour le renouvellement de la convention collective et évitent ainsi une grève au Canada. Le règlement a été annoncé une trentaine de minutes après l'heure prévue du déclenchement du débrayage, fixée à 23 h 59 lundi soir.

Au-delà des hausses de salaire, l'entente de principe permet d'éviter la fermeture de l'usine d'assemblage d'Oshawa, qui planait pour 2019, et assure le rapatriement de la production de certains moteurs construits au Mexique à l'usine de St. Catharines, indique Unifor

« Il y aura des investissements de centaines de millions de dollars à Oshawa. Ainsi, la menace de fermeture pour 2019 n'existe plus », s'est réjoui son président, Jerry Dias.

Jerry Dias a également précisé que l'usine d'Oshawa, qui emploie environ 2500 des 4000 travailleurs syndiqués de GM en Ontario, pourra fabriquer aussi bien des automobiles que des camions, sans préciser quels modèles. Elle ne produit actuellement que des automobiles.

Par communiqué, GM Canada affirme que l'entente de principe permettra des investissements majeurs à ses usines d'Oshawa et de St. Catharines, sans donner plus de détails.

Unifor, qui représente environ 23 000 travailleurs de l'automobile au Canada, avait choisi General Motors comme compagnie cible pour amorcer sa nouvelle phase de négociations avec les trois grands constructeurs automobiles de Détroit.

Le syndicat espère que l'entente avec GM pourra ensuite servir de modèle dans le cadre des pourparlers avec Ford et Fiat Chrysler.

Les syndiqués d'Unifor doivent se prononcer dimanche sur l'entente de principe intervenue avec GM.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un tsunami de glace sème la panique!





Rabais de la semaine