Retour

Vague de naissances d'épaulards sur la côte ouest

Un autre bébé épaulard a été aperçu au large de l'île de Vancouver en Colombie-Britannique, portant à cinq le compte des nouveau-nés depuis décembre; c'est une bonne nouvelle pour cette espèce en péril.

Le petit qui a été nommé L-122 a été vu avec sa mère L-91 dans les eaux au large de Sooke et de Victoria mardi, selon le centre de recherche sur les mammifères marins de Friday Harbour dans l'État de Washington.

La mère, son petit et les autres membres du groupe L ont chassé au cours de l'après-midi et de la soirée dans le détroit de Haro. À la fin de la journée, les groupes d'orques J et K s'étaient joints à eux, selon un communiqué du centre de recherche.

Un autre bébé épaulard né en février, L-121, fait également partie du groupe L, et les chercheurs espèrent que cette vague de naissance est de bon augure pour la population d'orques du secteur.

Les populations d'épaulards font l'objet de dénombrements depuis 40 ans.

C'est en 1977 qu'il y a eu le plus grand nombre de petits épaulards nés au cours d'une année. Neuf bébés orques étaient alors venus au monde.

Les chances de survie d'un bébé orque ne sont que de 50 % et les petits nés en 2013 et 2014 sont tous morts.

La population d'épaulards résidente du sud du Pacifique nord-est et d'ailleurs une espèce aquatique en péril.

Plus d'articles

Commentaires