Retour

Vents violents : importants dégâts dans la péninsule acadienne

Les résidents de la péninsule acadienne, au Nouveau-Brunswick, constatent les dégâts causés jeudi soir par des vents violents. Des pannes de courant touchent encore environ 4000 abonnés, vendredi soir. Il y a 20 équipes de la société Énergie NB sur le terrain pour rétablir le courant.

La société Énergie NB s’affaire à évaluer l’étendue des dégâts à ses infrastructures et à effectuer les réparations nécessaires.

« Le travail continue ce matin. On a des équipes additionnelles qui arrivent d’ailleurs dans la province. On a l’hélicoptère qui va faire la patrouille pour les évaluations. Puis, évidemment, on a l’équipement qui va se rendre sur les lieux, les nouveaux poteaux, les lignes, tout ça », explique la porte-parole Marie-Andrée Bolduc.

Mme Bolduc ajoute que les travaux de réparation se poursuivront toute la journée.

Des dizaines de poteaux électriques ont été renversés, notamment dans la région de Grande-Anse et sur le pont de Shippagan, qui a été fermé.

Suivez l'évolution de la situation avec les messages Twitter de nos journalistes :

La route 113 à la hauteur du pont reliant Shippagan à Lamèque sera fermée à la circulation jusqu’à nouvel ordre, précise une porte-parole du gouvernement provincial. Des poteaux obstruent toute la largeur du pont, mais la structure n'a pas été endommagée, selon une inspection initiale. Le pont sera ouvert à la circulation seulement de 19 h à 19h45, précise l'OMU.

La fermeture de la route 113 a entraîné l'interruption, pour la journée, des services d'imagerie diagnostique de l'hôpital et du Centre de santé communautaire de Lamèque. Les bureaux du programme extra-mural de Lamèque seront également fermés, vendredi. Les employés ne se rendront pas au domicile des patients; ils feront des suivis par téléphone.

À Grande-Anse et à Pokemouche, des fils électriques sont tombés, le long de l'autoroute 11. La route n'a pas été fermée, mais à certains endroits, des cônes oranges délimitent des zones de dommages.

Vents destructeurs

Des gens rapportent que le vent a arraché des morceaux de revêtement de leur maison. Certains signalent des vitres de voitures brisées, des objets emportés par le vent.

Selon Robert Duguay, porte-parole de l’Organisation des mesures d’urgence du Nouveau-Brunswick, la région entre Shippagan et Lamèque a été la plus sévèrement touchée. Le Centre des mesures d’urgence de la région a été activé vers 20 h pour coordonner toute intervention nécessaire.

« Tout ça s’est produit tellement subitement, mais heureusement, on ne rapporte pas de blessés et les principaux dégâts se situent dans la principale voie d’accès à l’île de Lamèque. Alors, ça risque de compliquer les choses pour les prochaines heures ou [...] peut-être même jusqu’à [samedi] matin », ajoute Robert Duguay.

Les autorités invitent à la prudence les gens qui utilisent des génératrices. Il importe notamment de les faire fonctionner à l’extérieur afin d’éviter une accumulation de gaz carbonique dans la maison.

Au plus fort de la tempête, environ 7000 abonnés étaient privés de courant, selon Énergie NB.

Avec des informations de François Vigneault, Catherine Dumas et Michèle Brideau

Plus d'articles

Commentaires