Retour

Vers la fin des centrales au charbon au Canada?

Les années de l'électricité produite au charbon pourraient être comptées. Radio-Canada a appris que le gouvernement fédéral menait présentement des discussions avec les provinces et l'industrie pour éventuellement mettre fin à ce type de production d'énergie.

Un texte de Raphaël Bouvier-Auclair

Au cours des dernières années, le nombre de centrales au charbon a grandement diminué au Canada. L'Ontario a fermé ses centrales, ce qui a contribué à faire diminuer les émissions de gaz à effet de serre (GES) dans cette province.

Plus récemment, c'est le gouvernement albertain qui a annoncé son objectif de mettre fin aux activités des centrales électriques au charbon d'ici 2030.

Outre l'Alberta, il y a toujours des centrales qui produisent de l'énergie à partir de charbon dans quatre provinces : la Saskatchewan, le Manitoba, la Nouvelle-Écosse et le Nouveau-Brunswick.

« L'électricité est la quatrième plus grande source d'émissions au Canada, le charbon étant la composante la plus polluante », reconnaît-on au bureau de la ministre de l'Environnement, Catherine McKenna.

La fin progressive de ce type de production électrique est donc au coeur de discussions avec les provinces productrices. En 2012, le gouvernement conservateur avait resserré les règles entourant l'électricité au charbon, sans toutefois fixer de délai pour mettre fin à ce type de production.

Le gouvernement Trudeau négocie en ce moment une transition du charbon vers des énergies plus propres. Mais fixer un échéancier en ce moment serait « prématuré », affirme-t-on au bureau de la ministre de l'Environnement.

Compensations à prévoir

Selon le professeur Jean-Thomas Bernard, Ottawa devra fournir des compensations aux provinces productrices pour éviter que les consommateurs d'électricité subissent un choc tarifaire.

Le groupe Équiterre salue cette volonté du gouvernement Trudeau qui pourra contribuer à respecter les cibles de réduction des émissions de GES du Canada.

S'attaquer au charbon n'est qu'une des mesures étudiées par Ottawa dans le dossier climatique. Le gouvernement Trudeau s'est aussi engagé à ce qu'il y ait un prix minimum sur le carbone à l'échelle du pays pour que le Canada respecte ses engagements internationaux de réductions d'émissions de gaz à effet de serre.

Plus d'articles