Retour

Vers un registre national sur les tumeurs cérébrales

La chercheuse albertaine, Faith Davis, participe à la création d'un registre national des tumeurs cérébrales.

Il s'agit d'un projet pilote regroupant l'information provenant de cinq provinces dont l'Alberta depuis 2010.

L'objectif est d'en apprendre davantage sur les tumeurs cérébrales dans l'espoir d'améliorer les taux de survie de ceux qui en souffrent.

Le Canada ne dispose pas d'un centre où l'information est comptabilisée sur les tumeurs malignes ou non malignes du cerveau. Les médecins se contentent des données en provenance d'autres pays. Ils manquent donc des informations essentielles pour donner des soins appropriés, souligne Faith Davis.

« Actuellement, nous ignorons si la situation des patients est meilleure dans une province plutôt que dans une autre. Nous ne savons pas non plus si les taux de tumeurs sont plus élevés dans certaines régions du Canada comparativement aux autres », explique la spécialiste d'épidémiologie des maladies chroniques à l'Université de l'Alberta.

Grâce à son projet pilote, elle espère donner le portrait de 90 % de tumeurs cérébrales au Canada. « C'est une très bonne première approche », fait remarquer la spécialiste qui a fait un travail similaire aux États-Unis.

Information précieuse

Les médecins de Calgary fondent beaucoup d'espoir sur le projet pilote de Faith Davis.

Le Dr Jacob Easaw, professeur associé à l'Institut de recherche sur le cancer du sud de l'Alberta à l'Université de Calgary, dit que les médecins ont observé une soudaine remontée de 30 % de cas de tumeurs cérébrales dans la ville entre de 2012 à 2013.

« Il s'agit d'une situation atypique par rapport au reste du pays, alors nous devons savoir pourquoi. La seule façon de le savoir est d'avoir un registre national sur les tumeurs cérébrales », affirme le spécialiste.

« Le déficit d'information affecte la qualité des soins aux patients. Cela affecte la recherche, le financement de la recherche et l'accessibilité des médicaments », ajoute Tracey Jones, directrice de programme et services à la Fondation canadienne des tumeurs cérébrales.

La fondation a lancé une collecte de fonds pour appuyer le projet de Faith Davis et créer un registre qui comprendra des données sur toutes les provinces canadiennes d'ici cinq ans.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une tempête effrayante en Hongrie





Rabais de la semaine