Retour

Visite de la première unité de production de marijuana encadrée par la province

La première unité de production de marijuana encadrée par le gouvernement du Manitoba vient d'ouvrir pour la première fois ses portes à Radio-Canada au coeur de la controverse qui entoure les dispensaires de marijuana illégale au pays.

Delta 9 est la seule installation de production de marijuana de la province autorisée à vendre du cannabis.

L'entrepôt situé dans l'est de Winnipeg abrite environ 1000 plants de marijuana et est homologué pour produire près de 380 kilogrammes par an.

« Il y a certaines des variétés les plus fertiles et certaines des variétés les plus onéreuses de notre collection », indique le vice-président de Delta9, John Arbuthnot.

Il dit avoir eu l'idée de se lancer dans ce commerce il y a plusieurs années après avoir vu les bienfaits de la marijuana médicale sur certains de ses proches atteints de maladies.

Dans son entrepôt, John Arbuthnot supervise une équipe de producteurs expérimentés de marijuana. Les plants sont récoltés et testés par Santé Canada avant d'être destiné à un usage commercial.

Delta 9 existe depuis près d'un an et a déjà fait face à plusieurs défis. « Sans jeu de mots, la croissance d'une industrie se fait toujours dans la douleur », explique-t-il.

La plupart des employés à temps plein de la compagnie ont été soumis à une vérification en règle de leur casier judiciaire et le bâtiment hautement sécurisé est inspecté par Santé Canada tous les trente jours.

Demande grandissante

« Il a fallu du temps pour s'adapter aux règles strictes mises en place par Santé Canada, confie John Arbuthnot. Il y a une différence parfois entre ce qui est écrit sur papier et les défis auxquels nous devons faire face. »

Il projette déjà d'agrandir son entrepôt l'année prochaine afin de faire face à la demande grandissante. En ce moment, il totalise 750 clients enregistrés partout au Canada et 1300 patients sont sur une liste d'attente.

L'unité de production de marijuana encadrée contraste avec Your Medical Cannabis Headquarters, un établissement également installé à Winnipeg et qui a fait les manchettes pour être resté ouvert malgré une injonction de la police l'obligeant à fermer.

La polémique a obligé un médecin winnipegois qui a admis avoir écrit des lettres d'autorisation pour certains patients de la ville à prendre ses distances par rapport au dispensaire.

La Ville de Vancouver doit également faire face au même problème. Le nombre de dispensaires de marijuana médicale a rapidement grimpé pour atteindre près de 100 sites de distribution. La Ville a répondu en mettant en place des règles qui en font la première ville du Canada à délivrer un permis pour les commerces qui vendent de la marijuana.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une tempête effrayante en Hongrie





Rabais de la semaine