Retour

Voici où Irma pourrait causer des ravages en Floride

Après les Caraïbes, ce sera au tour de la Floride d'être dans la mire de l'ouragan Irma, qui devrait frapper l'État dans la nuit de samedi à dimanche. Rétrogradé vendredi en catégorie 4, l'ouragan est « extrêmement dangereux », a averti le Centre national des ouragans américain (NHC).

Lorsqu'il a frappé les Caraïbes avec des rafales soufflant jusqu'à parfois près de 300 km/h, l'ouragan Irma était classé catégorie 5, la plus haute sur l'échelle de Saffir-Simpson.

L'ouragan, l'un des plus puissants ouragans jamais enregistrés dans l'Atlantique, a semé la désolation sur les îles de Saint-Martin, de Saint-Barthélemy, d'Antigua et de Barbuda, faisant au moins une vingtaine de morts.

Vendredi, Irma continuait sa course vers le sud de l'archipel des Bahamas et on estimait qu'il toucherait la côte nord de Cuba en soirée ou samedi matin. Le NHC prévoyait que l'ouragan passerait ensuite entre le centre et l’ouest de la Floride.

Le Centre base ses prévisions sur des dizaines de modèles, explique Pascal Yiacouvakis, météorologue à Radio-Canada. « Les modèles ne sont pas parfaits », souligne-t-il, expliquant la possibilité d’erreurs dans les prévisions. La divergence des modèles donne un « cône d’incertitude », une zone dans laquelle l’ouragan peut frapper. Il est plus probable qu’il touche le centre. « Vers les limites, c’est moins probable, mais pas impossible », précise-t-il.

Comme les modèles sont pour la plupart mis à jour aux 6 à 12 heures, les prévisions évoluent aussi. Jeudi, le NHC prévoyait par exemple qu'Irma passerait plus près de Miami, avant de réévaluer sa trajectoire vers l'ouest. Mais peu importe l'endroit où sera le centre de la tempête, Irma a une ampleur telle que les vents pourraient avoir un impact meurtrier dans une bonne partie de l'État, a indiqué le NHC

Dès jeudi, le gouverneur de Floride, Rick Scott, enjoignait aux centaines de milliers de Floridiens sous le coup d’un ordre d’évacuation de partir immédiatement. S’ils attendent samedi ou dimanche, alors que le sud de l’État sera touché par la pluie et de forts vents, il sera trop tard, a-t-il averti.

Mais les 20 millions de Floridiens doivent se tenir prêts à évacuer, a-t-il ajouté le lendemain.

Miami

Le maire du comté Miami-Dade, Carlos Gimenez, a ordonné l’évacuation « sans précédent » de 650 000 personnes dans l’ensemble du comté, qui inclut la ville de Miami, dans le nord-est. C’est près du quart de la population du comté.

Le comté compte ouvrir 43 refuges d'une capacité totale de 100 000 personnes d'ici vendredi soir. La ville de Miami a décrété l'état d'urgence vendredi.

En fait, l’ouragan Irma pourrait entraîner l’une des plus grandes évacuations de l’histoire des États-Unis. D'ailleurs, la fuite de milliers de Floridiens a déjà causé d’importantes congestions routières.

Key West

Les prévisions de vendredi placent l’archipel des Keys au coeur de la tempête.

Comme les autres secteurs du comté de Monroe, Key West est sous le coup d’un ordre d’évacuation obligatoire, qui a visé les nombreux touristes, mercredi matin, puis les résidents en soirée.

Incitant les gens qui étaient encore dans les Keys à partir immédiatement, le gouverneur Scott a indiqué que plus de 30 000 s’étaient pliés à l’ordre des autorités, jeudi, soit moins que la moitié de la population. La situation est telle que même les hôpitaux seront fermés, a-t-il indiqué.

La menace d'importantes inondations dans le sud-ouest de la Floride et dans les Keys a en outre augmenté, avec des flots possibles de 1,8 à 3,6 mètres au-dessus du niveau du sol.

Fort Myers

Dès mardi, Fort Myers a déclaré l'état d'urgence. Là aussi, les autorités s'attendent à d'importants dommages aux infrastructures et aux habitations.

À l'instar de Cap Coral et de l'île Pine, Fort Myers fait partie des secteurs du comté de Lee visés par une évacuation obligatoire. Bordée par la rivière Caloosahatchee, la ville de Fort Myers, qui a enregistré des niveaux records de pluie le mois dernier, risque d'être à nouveau inondée.

Lac Okeechobee

Plusieurs zones aux abords du lac Okeechobee, dans le sud-ouest de l'État, sont menacées par des inondations. Le gouverneur a ordonné l'évacuation dès vendredi de sept villes entourant la moitié sud du lac, dont Moore Haven.

Si les prévisions des météorologues sont exactes, Irma entraînera dans son sillage de 20 à 25 centimètres de pluie dans le secteur du lac, ce qui augmenterait son niveau d'environ 1 mètre.

Le Corps des ingénieurs de l'armée des États-Unis estime que les forts vents exerceront un impact supplémentaire, en soulevant de l'eau par-dessus la digue. En prévision du passage de l'ouragan, ils ont commencé à déverser des centaines de millions de litres d'eau par jour dans les rivières environnantes.

Le site de l'État de la Floride consacré à la gestion des urgences recensait, vendredi après-midi, au moins une vingtaine d'autres comtés visés par des évacuations obligatoires ou volontaires. Mais les autorités précisent que la liste pourrait s'allonger.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine