Retour

Votre nez est disproportionné sur les égoportraits

Votre nez n'est peut-être pas aussi gros que vous le percevez. Un égoportrait capté à 30 centimètres du visage fait paraître la base du nez 30 % plus large et son extrémité 7 % plus épaisse que si la photographie avait été prise à 150 centimètres, la distance standard pour la prise de portrait.

Un texte d'Alain LabelleL’otorhinolaryngologiste Boris Paskhover, assistant professeur à l’École de médecine de l’Université Rutgers aux États-Unis, se spécialise en chirurgie plastique faciale. Il affirme avoir remarqué depuis quelques années une augmentation du nombre de personnes qui se présentent à sa clinique pour demander une intervention chirurgicale afin de réduire la taille de leur nez avec, pour preuve, une série d’égoportraits.

Selon le Pr Paskhover, ces personnes ont une image distortionnée de leur nez en raison de la trop grande proximité de leur téléphone lorsqu'elles prennent la photo.

Résultat : elles développent une image de soi déformée qui les incite à recourir à la chirurgie esthétique.

« Je veux qu’ils réalisent que les photos qu’ils prennent lors d’un égoportrait sont distortionnées comme c’est le cas avec les miroirs déformants », explique M. Paskhover.

Les égoportraits ne devraient donc pas être utilisés pour évaluer la taille du nez. Les photos prises à 150 centimètres du visage, la distance standard pour la prise de portrait, fournit une représentation plus proportionnelle des traits.

Remettre le nez à sa place

Avec son collègue Ohad Fried, chercheur au Département d'informatique de l'Université Stanford, Boris Paskhover a développé un modèle mathématique qui montre la distorsion nasale créée par les photos prises à courte distance.

L’objectif des deux chercheurs était de créer un modèle permettant d’améliorer la perception de soi, et ainsi permettre une prise de décision plus éclairée.

C’est ainsi qu’est né le modèle Rutgers-Stanford qui quantifie la distorsion du nez créée par les égoportraits. Leurs travaux sont publiés dans la revue JAMA Facial Plastic Surgery.

Ce modèle est basé sur les mesures moyennes de la tête et des traits faciaux obtenues à partir d'une sélection de personnes de diverses origines ethniques. Il détermine l'ampleur de l'effet de distorsion des égoportraits en présentant le visage comme un ensemble.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Regardez la réaction de cette fille!





Rabais de la semaine