Retour

Vous avez manqué le discours de Donald Trump? Le voici

Peu avant 3 h, le futur président américain a lancé un message d'unité « aux républicains, aux démocrates et aux indépendants » lorsqu'il est arrivé sur la scène du New York Hilton Midtown, à Manhattan. Vous l'avez manqué? Voici son discours intégral.

Merci! Merci beaucoup tout le monde! Désolé de vous avoir fait attendre. Je devais régler des choses compliquées, vraiment compliquées. Merci beaucoup.

Je viens de recevoir un appel de la secrétaire d'État Clinton. Elle nous a félicités pour notre victoire. Ce moment est à nous. Et je l'ai félicitée, ainsi que sa famille, pour cette campagne électorale rudement disputée.

J'insiste, elle s'est bien battue. Hillary a travaillé très fort et très longtemps, et nous devons lui être reconnaissants pour tout ce qu'elle a fait pour notre pays.

Je dis cela en toute sincérité. Il est temps pour l'Amérique de panser les plaies de la division. Il faut se rassembler. À tous les républicains et à tous les démocrates du pays, je dis qu'il est temps de se rassembler et de s'unir en un seul peuple.

C'est le moment! Je m'engage, envers tous les citoyens du pays, à être le président de tous les Américains. Cela est très important pour moi. Je tends la main à ceux qui ne m'ont pas appuyé dans le passé, et il y en a quelques-uns, pour obtenir vos conseils et votre aide.

En travaillant ensemble, nous unifierons notre pays. Comme je le dis depuis le début, nous n'avons pas mené une campagne, mais un mouvement. Il est fait de millions de travailleurs et de travailleuses assidus qui aiment leur pays et qui veulent un meilleur et brillant avenir pour eux-mêmes et leur famille.

C'est un mouvement composé d'Américains de races, de religions, de vies et de croyances diverses, qui s'attendent à ce que leur gouvernement serve le peuple. Et je vous promets qu'il le servira.

Ensemble, nous commencerons l'urgente tâche de reconstruire notre pays et de faire revivre le rêve américain. J'ai passé ma vie dans le monde des affaires et j'ai remarqué trop de projets et de gens au potentiel inexploité partout sur la planète.

C'est ce que je m'engage à faire pour notre pays. Il a un grand potentiel. J'ai appris à très bien connaître notre pays. Il a un grand potentiel. Ce sera une chose magnifique. Chaque Américain aura la chance de se réaliser à son plein potentiel. Les hommes et les femmes oubliés de notre pays ne le seront plus jamais.

Nous allons réparer nos villes et reconstruire nos autoroutes, ponts, tunnels, aéroports, écoles et hôpitaux. Nous reconstruirons nos infrastructures, qui deviendront, par le fait même, sans pareil. Et nous remettrons au travail des millions de personnes pour tout reconstruire.

Puis nous prendrons soin de nos fantastiques vétérans qui ont été si loyaux. J'en ai rencontré un grand nombre pendant ce parcours de 18 mois. Le temps passé avec eux lors de cette campagne a été un des plus grands honneurs pour moi. Nos vétérans sont des personnes incroyables.

Nous amorcerons un projet de croissance nationale et de renouveau. J'exploiterai la créativité des gens, et je demanderai aux meilleurs et aux plus ingénieux de mettre leur immense talent au profit de tous. 

Ça arrivera! Nous avons un merveilleux plan économique. Nous doublerons notre croissance et aurons la plus forte économie du monde. Parallèlement, nous collaborerons avec toutes les nations qui voudront collaborer avec nous. Nous aurons de grands liens. Nous désirons de grands, grands liens. Aucun rêve n'est trop grand, aucun défi n'est trop gigantesque. Tout ce que nous souhaitons pour notre avenir est à notre portée.

L'Amérique ne se contentera de rien de moins que le meilleur. Nous devons reprendre en main le destin du pays, avoir de grands et audacieux rêves et oser. Nous devons le faire. Nous rêverons de choses pour notre pays, de belles et d'heureuses choses, à nouveau. 

Je tiens à dire au reste du monde que, même si nous plaçons les intérêts des États-Unis en premier, nous traiterons de façon juste avec chacun, avec chacun. Avec tous les peuples et toutes les autres nations.

Nous chercherons les consensus, pas l'hostilité, et les partenariats, pas les conflits.

Maintenant, j'aimerais prendre le temps de remercier certaines des personnes qui m'ont réellement aidé avec ça, ce qu'on appelle une victoire très, très historique.

Premièrement, je veux remercier mes parents, qui, je le sais, me regardent d'en haut en ce moment. De magnifiques personnes. J'ai tant appris d'eux. Ils étaient magnifiques à tous les aspects. Des parents vraiment fantastiques. J'aimerais aussi dire merci à mes soeurs Marianne et Elizabeth, qui sont parmi nous ce soir. Où sont-elles? Elles sont quelque part. Elles sont très timides. Et mon frère Robert, mon grand ami. Où est Robert? Où est Robert? Ils devraient être sur scène, mais c'est correct. Ils sont fantastiques. Sans oublier mon défunt frère Fred, un gars magnifique. Un homme fantastique. Une famille fantastique. J'ai été très chanceux. De merveilleux frères et sœurs, fantastiques, des parents incroyables.

À Melania, Don, Ivanka, Eric, Tiffany et Barron, je vous aime et je vous remercie, et particulièrement d'avoir enduré toutes ces heures. Ça a été difficile.

Ça a été dur. Le monde politique est parfois laid, c'est très dur. Alors, je tiens à dire un grand merci à ma famille. Elle est fantastique. Merci à tous. Merci à tous.

Lara, quel magnifique travail. Incroyable! Vanessa, merci, merci beaucoup. Quelle équipe!

Vous m'avez donné un tel appui. Et je vous dirai que nous avons une grande équipe. Vous savez, on ne cessait de dire que nous avions peu de personnel. Il n'est pas si petit. Voyez tous ces gens avec nous. Regardez toutes ces personnes.

Et Kellyanne, Chris, Rudy, Steve et David. Nous comptons sur des gens avec un talent immense ici. Je veux vous dire que cela a été très, très spécial.

J'adresse un merci tout spécial à notre ancien maire Rudy Giuliani. Il est fantastique. Fantastique. Il a voyagé avec nous et a participé à des réunions. Rudy ne change jamais. Où est Rudy? Où est-il?

Le gouverneur Chris Christie a été magnifique. Merci, Chris. Le premier homme, premier sénateur, premier politicien important. Je vous le dis, il est très respecté à Washington parce qu'il est aussi intelligent qu'on peut l'être.

Le sénateur Jeff Sessions. Où est Jeff? Quel grand homme. Un autre grand homme, un féroce compétiteur. Il n'a pas été tendre. Il n'a pas été tendre. Qui est-ce? Est-ce que le maire s'est présenté? Est-ce Rudy?

Un vrai ami, et j'ai appris à le connaître comme concurrent puisqu'il était dans la course pour être l'adversaire des démocrates, le Dr Ben Carson. Où est Ben? Où est Ben? Aussi, Mike Huckabee est ici quelque part, et il est fantastique. Mike et Sarah, votre famille, merci beaucoup.

Le général Mike Flynn. Où est Mike? Et le général Kellogg. Plus de 200 généraux et amiraux ont soutenu notre campagne, et ce sont des personnes extraordinaires.

Nous comptons sur 22 personnes qui ont reçu la Congressional Medal of Honor. C'est quelqu'un de vraiment unique, même si j'ai lu des rapports qui mentionnaient qu'on ne s'entendait pas. Je n'ai pas vécu une mauvaise seconde avec lui. Il est une étoile magnifique. Il l'est, c'est vrai. Comment l'avez-vous su? Laissez-moi vous parler de Reince. J'ai dit Reince. Je sais. Je sais. Regardez tous ces gens là-bas. Je sais, Reince est une supervedette. J'ai dit, ils ne peuvent t'appeler une supervedette, Reince, que si l'on gagne. Comme Secretariat. Il n'aurait pas sa statue à la piste de Belmont.

Reince est une vraie étoile et il travaille très fort. Et d'une façon inattendue, j'ai réussi. Reince, viens ici! Viens ici Reince!

Quel homme! Notre relation avec le Comité national du Parti républicain a été importante dans notre réussite et dans ce que nous avons fait. Alors, je dois dire que j'ai appris à connaître des gens formidables.

Les gens des services secrets. Ils sont endurants, intelligents et vifs. Et je vous le dis, je ne veux pas me les mettre à dos. Parfois, lorsque je veux me lever et saluer un grand groupe de personnes, ils m'attrapent et me remettent sur mon siège. Mais ce sont des personnes fantastiques, alors je veux remercier les services secrets.

Et les forces de l'ordre de la ville de New York. Elles sont ici ce soir. Ce sont des personnes extraordinaires, mais pas assez appréciées, malheureusement. Nous les apprécions.

C'est un moment historique, mais pour qu'il soit vraiment historique nous devons accomplir un grand travail. Et je vous promets de ne pas vous laisser tomber. Nous ferons un travail remarquable.

J'ai très hâte d'être votre président. Et j'espère qu'après deux, trois, quatre et même huit ans, tous ceux qui ont travaillé avec nous diront que c'est quelque chose dont ils sont fiers. Merci beaucoup!

Et je vous dirai que, même si la campagne est terminée, le travail de notre mouvement ne fait que commencer. Nous nous mettons immédiatement à la tâche pour le peuple américain dans l'espoir que notre travail vous rendra fiers de votre président. Vous serez très fiers.

Encore une fois, c'est tout un honneur. C'est une soirée spectaculaire. Ça a été deux années fantastiques, et j'aime ce pays. Merci. Merci beaucoup. Merci à Mike Pence.

La présidentielle américaine 2016 - notre section spéciale

Plus d'articles