Retour

Yann Martel explique le manifeste Un grand bond vers l'avant

L'écrivain canadien et signataire du récent manifeste Un grand bond vers l'avant Yann Martel veut un changement des mentalités chez ses concitoyens dans le but d'asseoir une justice économique et de lutter contre les changements climatiques.

L'ambitieux Un grand bond vers l'avant, appuyé par plus d'une centaine de militants, d'artistes et de célébrités, dont l'auteure Naomi Klein, le chanteur Leonard Cohen et l'environnementaliste David Suzuki, se décrit comme « un manifeste pour un Canada fondé sur le souci de la planète et la sollicitude des uns envers les autres ».

Yann Martel, qui vit à Saskatoon depuis plusieurs années, dénonce l'exploitation actuelle des ressources naturelles, telles que les sables bitumineux. Il en appelle à un contrôle citoyen, qu'il qualifie de « démocratie énergétique ». « Si on pouvait contrôler nos sources d'énergie, on pourrait s'assurer qu'elles fassent moins de dommages sur notre environnement », ajoute l'auteur de L'histoire de Pi.

Selon Yann Martel, il est urgent d'agir en vue du prochain scrutin fédéral du 19 octobre. « J'espère que ça va interpeller tous les partis. On n'a pas deux siècles pour faire ça, on a 20, 30 ans pour changer, sinon on va avoir une situation catastrophique », tranche l'auteur du roman L'histoire de Pi.

Brad Wall dénonce une approche anti-capitaliste

Le premier ministre de la Saskatchewan a raillé les appels des signataires du manifeste dans le réseau social Twitter mardi. Brad Wall a fait un lien entre Un grand bond vers l'avant et le CCF (Co-operative Commonwealth Federation), l'ancêtre du Nouveau Parti démocratique, qui voulait une éradication du capitalisme, selon lui. 

Brad Wall a affirmé : « Nous avons eu notre propre bond en avant en Saskatchewan. Le manifeste du CCF qui voulait "une éradication du capitalisme". Cela a presque marché ».

À cette déclaration, Yann Martel rétorque que le manifeste Un grand bond vers l'avant s'oppose plutôt « au capitalisme éhonté ».

Plus d'articles

Commentaires