Retour

Yvon Trudel, réalisateur des Belles histoires des pays d’en haut, s'éteint

Connu pour avoir été à la barre de plusieurs grands téléromans québécois, le réalisateur Yvon Trudel est mort lundi à l'âge de 83 ans. Les belles histoires des pays d'en haut, Le temps d'une paix, Terre humaine ou encore Cormoran constituent quelques-unes de ses plus grandes réussites.

Dans le monde des téléromans, il était sans conteste l’un des rois, notamment sur Radio-Canada. Sa caméra a mis en valeur plusieurs vedettes québécoises, de Jean Duceppe à Monique Aubry (décédée l'an dernier), en passant par Guy Nadon, Jean-Pierre Masson ou Paul Hébert.

Avec Bruno Paradis et Fernand Quirion, Yvon Trudel a été l’un de trois maîtres d’œuvre des Belles histoires des pays d’en haut, série restée dans la mémoire des Québécois, dès sa première diffusion entre 1956 et 1970.

Le réalisateur a continué à marquer l'imaginaire collectif pendant plusieurs décennies, tant dans les années 70 avec Rue des Pignons et Terre humaine, que dans les années 80 avec Le temps d’une paix et Cormoran ou encore au tournant du millénaire, avec Sous le signe du lion.

Yvon Trudel laisse dans le deuil son épouse et deux enfants.

Les funérailles doivent être célébrées le 5 mai 2018 à l’église St-Clément de Beauharnois, selon le Complexe funéraire Stéphane Gendron.

Plus d'articles