Retour

10 citations de Gandhi, assassiné il y a 70 ans

Mort sous les balles d'un extrémiste hindou, le 30 janvier 1948, le Mahatma (« grande âme ») Gandhi a contribué à libérer l'Inde. Sa philosophie de « défense de la vérité » par la résistance non violente a influencé de nombreux mouvements à travers le monde.

Un texte de Thomas Gerbet

Le 30 janvier 1948, un fanatique assassine Gandhi à New Delhi en tirant sur lui trois balles à bout portant, lors d'une prière collective. Âgé de 78 ans, le Mahatma s'activait alors à réconcilier les hindous et les musulmans du pays, divisés par l'indépendance de l'Inde, un an plus tôt.

Plus de deux millions d'Indiens assistèrent à ses funérailles.

Retour sur sa vie

Né en 1869 dans une famille bourgeoise, Gandhi part étudier le droit en Angleterre. En 1893, il ouvre un cabinet en Afrique du Sud. 

Peu après son arrivée, il vit une expérience traumatisante de racisme. Il est expulsé d'un train en raison de la couleur de sa peau. Il passe la nuit dans une gare à méditer sur la discrimination qu'il vient de subir. Cet événement est souvent décrit comme le déclencheur de son combat contre le racisme et les injustices.

Durant près de 20 ans, en Afrique du Sud, il lutte pour les droits de la minorité indienne et utilise pour la première fois des méthodes de désobéissance civile. 

Dès 1912, Gandhi quitte ses habits occidentaux pour se vêtir d'un simple pagne. Très religieux, il choisit de vivre en ascète.

De retour en Inde en 1915, Gandhi prend la tête de mouvements de réforme sociale. Il se bat contre l'exclusion des intouchables et contre certaines pratiques commerciales de l'Empire britannique. Ses actions le conduiront parfois en prison.

De 1920 à 1934, Gandhi encourage le peuple indien à se libérer sans violence du colonisateur anglais, par la désobéissance civile. Il invite les Indiens à ne plus suivre les ordres des Britanniques, par exemple tenir des journées de silence ou brûler leurs vêtements anglais.

Ses actions portent fruit : le 15 août 1947, l'Union indienne acquiert son indépendance. Mais la Grande-Bretagne déçoit Gandhi en permettant la division de l'Inde britannique en deux États, l'Inde (majoritairement hindoue) et le Pakistan (majoritairement musulman). 

Afin de ramener la paix entre hindous et musulmans, Gandhi se résigne à la partition de la colonie. Des extrémistes hindous condamnent vigoureusement sa position, qu'ils associent à un crime contre la patrie.

10 citations

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards