Retour

160 000 Barcelonais marchent pour l'accueil des réfugiés en Espagne

« Plus d'excuses! » ont scandé samedi des milliers de manifestants qui ont défilé dans les rues de Barcelone, en Espagne, pour demander au gouvernement d'accueillir « dès maintenant » les milliers de réfugiés qu'il s'était engagé à recevoir en 2015.

Les participants ont répondu à l'appel de la mairesse de Barcelone, Ada Colau, qui souhaitait que les rues de sa ville soient remplies de personnes lors de cette manifestation nommée « Nous voulons accueillir ». Plus de 160 000 ont répondu à cet appel, selon la police de Barcelone.

Il est très important que, dans une Europe d'incertitude et de hausse de la xénophobie, Barcelone soit une capitale de l'espoir.

Ada Colau, mairesse de Barcelone

Le gouvernement espagnol avait promis d'accueillir environ 17 000 réfugiés, soit environ 15 000 en provenance de camps de réfugiés italiens et grecs et 1400 issus de Turquie et de Libye, et ce dès 2015. Or, seulement 1100 sont parvenus en Espagne à ce jour.

« Nous réclamons ce minimum de dignité : qu'au moins ce nombre de réfugiés-là puisse arriver », a affirmé un manifestant, un Catalan âgé de 62 ans. « En Catalogne, tout est prêt pour accueillir » des milliers de réfugiés, a-t-il ajouté.

La présidente de la députation provinciale de Barcelone, Mercè Conesa, avait déclaré mercredi qu'il était « honteux » que seulement un millier de personnes aient été admises en Espagne. Elle avait aussi plaidé pour que la Commission européenne « commence à sanctionner de façon sévère » les États qui ne respectent pas leur engagement.

Lors de la manifestation, le secrétaire aux Migrations du gouvernement catalan, Oriol Amoros, a dit espérer que les pays européens prennent en considération cette « clameur » et que Madrid « reconsidère sa position » en fournissant des visas plus rapidement.

C'est la manifestation la plus grande qui ait été faite en Europe pour la défense des droits des réfugiés

Oriol Amoros, secrétaire aux Migrations du gouvernement de Catalogne

La manifestation, organisée dans le cadre de la campagne « Chez nous, c'est chez vous », a été lancée par « un groupe de personnes indépendantes travaillant dans le monde de la communication » en Catalogne. Ces personnes s'étaient rendues en mai 2016 dans des camps de réfugiés entre la Grèce et la Macédoine comme professionnels ou bénévoles.

La plupart des partis politiques, syndicats et entités catalanes appuyaient également cette marche, ont rapporté les médias espagnols.

Le rassemblement a pris fin symboliquement près des rives de la Méditerranée, où plus de 5000 migrants sont morts en 2016.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Un gros chien fait des vagues en apprenant à nager





Rabais de la semaine