Retour

25 enfants palestiniens tués en 3 mois, selon l'UNICEF

L'UNICEF rapporte que 25 enfants palestiniens ont été tués et 1310 autres blessés durant le dernier trimestre de 2015, au moment où sévissait une vague d'attaques au couteau. Dans un rapport trimestriel, l'organisme onusien s'alarme aussi du nombre d'enfants détenus par Israël, un sommet en sept ans.

L'UNICEF indique qu'au cours des trois derniers mois de 2015, 23 enfants palestiniens ont été tués en Cisjordanie et à Jérusalem-Est, ainsi que deux autres dans la bande de Gaza. Durant la même période, trois garçons israéliens ont été blessés près de colonies en Cisjordanie et à Jérusalem-Ouest en Israël, dit le rapport.

L'UNICEF s'inquiète dans le document d'un usage excessif de la force, notamment dans les cas où des enfants palestiniens ont été abattus par les forces de sécurité israéliennes après avoir mené ou été soupçonnés de mener une attaque au couteau.

L'entité onusienne déplore qu'il n'y ait pas eu de poursuite. Elle évoque l'exemple d'une adolescente de 17 ans emmenée pour une fouille près de Hébron par des soldats israéliens puis abattue d'au moins cinq balles. Selon le rapport, les autorités israéliennes soutiennent qu'elle tentait de poignarder un policier, mais un témoin a affirmé qu'elle ne présentait aucun danger au moment d'être abattue et qu'elle criait qu'elle n'avait pas de couteau.

Depuis le 1er octobre dernier, des violences ont coûté la vie à 204 Palestiniens, 28 Israéliens, 2 Américains, 1 Érythréen et 1 Soudanais, d'après un décompte de l'AFP. La plupart des Palestiniens tués sont les auteurs ou auteurs présumés d'attaques.

L'UNICEF écrit qu'avant cette période, seuls quatre garçons palestiniens ont été tués, 165 enfants palestiniens blessés et trois enfants israéliens blessés entre juillet et septembre.

L'agence onusienne s'alarme également des détentions d'enfants dans le système judiciaire militaire israélien, le seul qui s'applique aux Palestiniens des territoires occupés. Fin 2015, dit le rapport, 422 enfants de 12 à 17 ans, dont huit filles, étaient détenus dans des établissements militaires, le chiffre le plus élevé depuis mars 2009.

La loi israélienne permet de juger les enfants palestiniens dès l'âge de 12 ans, un fait unique au monde, d'après l'UNICEF.

Pour toute l'année 2015, les établissements militaires détenaient en moyenne 219 enfants palestiniens chaque mois, soit 15 % de plus que la moyenne mensuelle de l'année précédente, selon l'UNICEF.

Plus d'articles

Commentaires