Retour

Abrogation de l'Obamacare : toujours aucune solution en vue pour le Sénat américain

Après avoir accepté de tenir un débat sur la réforme de l'Obamacare, les sénateurs républicains n'ont toujours pas réussi à s'entendre mercredi sur la forme que prendra l'abrogation et le remplacement du programme d'assurance maladie.

Le président américain Donald Trump semblait confiant mardi lorsque les membres du Sénat américain ont décidé de relancer le débat sur la réforme du système de santé. Ils souhaitent maintenant adopter cette semaine un projet de loi abrogeant au moins partiellement la loi.

Toutefois, la première proposition éliminant des portions centrales de l’Obamacare dans un délai de deux ans, sans offrir de solution de rechange, a été rejetée. Le Sénat a voté à 55 voix contre 45.

Sept républicains se sont joints à l'ensemble des démocrates dans le rejet d'un amendement du républicain Rand Paul, du Kentucky.

Le Congrès avait adopté une proposition pratiquement identique en 2015, mais le président Barack Obama avait imposé son veto. Des républicains ont décidé de faire volte-face, provoquant ainsi la grogne de leurs confrères.

Brève accalmie

Le Sénat américain semble donc de retour à la case départ, alors que mardi, Donald Trump parlait d’un « pas de géant vers la fin du cauchemar Obamacare ».

Les membres avaient voté de justesse pour une simple motion de procédure qui autorisait la réouverture des débats.

Quelques heures plus tard, neuf sénateurs républicains s'étaient déjà joints à l'opposition démocrate pour rejeter un projet d'abrogation et de remplacement complet de l’Obamacare.

« Nous sommes déterminés à faire tout notre possible pour réussir », avait dit le chef des républicains au Sénat, Mitch McConnell, précisant que tous les sénateurs pouvaient déposer des amendements.

Une promesse difficile à tenir

Donald Trump a fait de la réforme de l’Obamacare une promesse électorale phare, mais certains républicains modérés l’empêchent d’aller aussi rapidement qu’il l’aurait souhaité.

La Chambre des représentants a adopté en mai le projet de loi devant remplacer l’Obamacare, mais le projet a échoué au Sénat, qui devait élaborer sa propre réforme, qui a aussi été rejetée.

Le bureau du budget au Congrès a évalué que l'abrogation de l’Obamacare sans remplacement ferait perdre à plus de 30 millions d'Américains leur assurance maladie. Un élément clé dans la division du clan républicain.

Les deux chambres devront adopter une loi identique avant qu'elle ne puisse être signée par le président.

Quelle forme prendra le projet de loi?

Un démantèlement limité de l’Obamacara a gagné du terrain mercredi chez les républicains.

L’option appelée « abrogation réduite » éliminerait l'obligation faite aux particuliers de souscrire à une assurance-santé sous peine d'amende, et celle faite aux entreprises de proposer une couverture à leurs salariés.

Cette nouvelle avenue ne deviendrait pas un projet de loi à part entière, mais il serait utilisé comme base pour négocier avec la Chambre des représentants.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine