Retour

Accord entre mutins et gouvernement en Côte d'Ivoire

La Côte d'Ivoire a annoncé qu'elle s'était entendue avec ses soldats, vendredi soir, pour mettre fin à une mutinerie que ces derniers avaient organisée la semaine dernière, mais les termes précis de l'accord n'ont pas été divulgués et il n'est pas certain que l'ordre sera rétabli complètement au pays.

L'entente est intervenue après des négociations tendues entre les soldats et une délégation dirigée par le ministre de la Défense, selon le porte-parole gouvernemental, Bruno Koné. Les pourparlers se tenaient à Bouaké, la deuxième plus grande ville du pays.

Quelques heures avant l’annonce de l'accord, des centaines de soldats avaient convergé près de la maison où les négociations avaient lieu et des coups de feu avaient retenti dans plusieurs bases militaires d'Abidjan, la capitale commerciale.

Les soldats réclamaient entre autres des primes impayées, de meilleurs salaires, des promotions plus rapides et de meilleures conditions de vie.

Les primes se chiffrent à près de 20 000 $ US pour chacun des 8000 soldats, selon plusieurs personnes qui ont participé aux discussions.

Les responsables n'ont pas voulu préciser les termes de l'entente, mais un soldat qui a requis l'anonymat a dit que le gouvernement avait accepté de payer les primes graduellement, une mesure qui pourrait lui coûter plus de 150 millions de dollars.

C'est la deuxième fois que le gouvernement annonce une entente pour mettre fin au conflit. Le président Alassane Ouattara avait déclaré le 7 janvier, un jour après le début de la mutinerie, qu'un accord était intervenu. Mais peu de temps après, des soldats avaient signifié leur désaccord en tirant des coups de feu et en prenant en otage le ministre de la Défense.

M. Ouattara a pris le pouvoir en 2011 après une crise postélectorale qui avait fait plus de 3000 victimes. Le conflit avait été provoqué par l'ancien président, Laurent Gbagbo, qui refusait d'accepter sa défaite et de démissionner.

La Côte d'Ivoire a été le théâtre d'environ 10 mutineries depuis 1990, dont la plus récente datait de 2014.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine