Les passagers aériens pourront peut-être, un jour, embarquer à nouveau dans un avion supersonique grâce à Airbus. Le groupe aéronautique a déposé un brevet à la mi-juillet pour protéger l'invention d'un avion « ultrarapide » capable de relier New York à Londres en une heure.

Dans le brevet, l'avion est décrit comme un « mode de locomotion aérienne » qui pourrait voler à plus de quatre fois la vitesse du son et jusqu'à une altitude de 35 kilomètres.

L'invention dispose en outre d'un « moteur-fusée » permettant à l'avion d'accomplir une ascension quasi verticale jusqu'à ce qu'il franchisse le mur du son.

L'avion voyagerait ensuite aux portes de l'espace, bien au-dessus des avions traditionnels, avant de ralentir et de réintégrer la circulation aérienne.

Le brevet contient des croquis de base de l'avion, et le blogueur Deepark Gupta, un des premiers à avoir signalé le dépôt du brevet, a visualisé l'invention dans une vidéo mise en ligne fin juillet.

Le Concorde - seul avion de ligne supersonique commercial de l'histoire - était construit par Aerospatiale, un précurseur d'Airbus, et par British Aircraft Corporation. Son dernier vol commercial a eu lieu en 2003.

Plus d'articles

Commentaires