Retour

Amazon créera 100 000 emplois aux États-Unis

Amazon créera 100 000 emplois aux États-Unis dans les 18 prochains mois. Le géant américain de la distribution en ligne veut ainsi ouvrir de nouveaux sites de stockage et investir dans les technologies.

Amazon précise que ces emplois seraient à temps plein et qu'ils seraient assortis d'avantages sociaux. Plusieurs de ces nouveaux emplois se trouveront dans les centres de traitement des commandes qui sont actuellement en construction dans un certain nombre d'États, incluant la Californie, la Floride et le Texas.

Amazon, une entreprise basée à Seattle dans l'État de Washington va ainsi considérablement étoffer sa force de travail. Elle comptait jusqu'à présent 180 000 salariés aux États-Unis et plus de 300 000 à travers le monde.

Cette vague d'embauches survient alors que les détaillants traditionnels coupent leur nombre d'employés et ferment certains magasins. Macy's a notamment annoncé, plus tôt en janvier, qu'elle éliminerait 68 magasins de son réseau et qu'elle supprimerait plus de 10 000 emplois.

Effet Donald Trump?

Cette annonce survient alors que le président élu des États-Unis demande aux entreprises de développer leurs activités sur le sol américain.

Après Ford, Fiat-Chrysler et Carrier, cette annonce vient ajouter à la liste des compagnies qui ont annoncé des investissements aux États-Unis depuis la victoire de Donald Trump, élu sur la promesse de ramener des emplois en sol américain.

Le PDG d'Amazon Jeff Bezos, patron aussi du Washington Post, avait pourtant été un virulent détracteur du président élu dont il voulait se débarrasser en lui réservant une place dans la fusée d'une autre de ses sociétés, Blue Origin.

En réplique, Donald Trump avait accusé M. Bezos d'utiliser le Washington Post comme « un outil de pouvoir politique contre (lui) ».

Plus d'articles

Commentaires