Retour

Anne Frank et sa famille auraient été découvertes par hasard

Une nouvelle étude publiée par la Maison Anne Frank d'Amsterdam suggère que l'adolescente juive et sa famille pourraient avoir été découvertes « simplement par hasard », et non pas dénoncées, comme on le pensait jusqu'à maintenant.

L’étude affirme qu’« il est possible » que la perquisition qui mena à la découverte de l'appartement secret où se terrait la famille Frank ait été effectuée « à cause d'emplois illégaux et d'un trafic de coupons de rationnement ».

Selon la théorie acceptée jusqu’à maintenant, les enquêteurs auraient reçu un coup de fil dénonçant les clandestins, mais aucune enquête ou étude n'a jamais pu déterminer avec certitude l'identité du délateur.

L’auteur de la nouvelle étude, Gertjan Broek, remet cette possibilité en cause. « Pendant l'année 1944, beaucoup de lignes téléphoniques ont été coupées, limitant les possibilités pour les particuliers d'effectuer des appels », écrit-il.

Sur la base du journal d’Anne Frank et d’autres documents, dont des rapports de police, M. Broek a également conclu que les enquêteurs présents lors de l'arrestation n'avaient pas pour mission de découvrir des Juifs, mais travaillaient plutôt sur des affaires de fraudes.

Cette nouvelle étude ne réfute pas la possibilité que les clandestins aient été dénoncés, mais démontre que d'autres scénarios doivent être examinés.

Ronald Leopold, directeur général du musée Anne Frank d'Amsterdam

Née à Francfort-sur-le-Main, en Allemagne, le 12 juin 1929, Anne Frank avait quitté son pays avec sa famille en 1933 pour échapper aux nazis. Installée à Amsterdam, la famille était entrée dans la clandestinité en juillet 1942, dans un appartement aménagé derrière une fausse bibliothèque, au dernier étage du 263 Prinsengracht. Elle avait été rejointe par deux autres familles et tous étaient restés cachés jusqu'en août 1944, avant d'être découverts et déportés.

Anne Frank est morte du typhus au début de 1945 dans le camp de concentration de Bergen-Belsen, quelques jours après sa soeur. Son père Otto fut le seul survivant de ce qu’elle a appelé l'Annexe.

Le journal d'Anne Frank est l'un des ouvrages les plus lus au monde. Il s'est vendu à plus de 30 millions d'exemplaires et a été traduit en 67 langues.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un rottweiler goûte à du citron pour la première fois





Rabais de la semaine