Retour

Après Chicago, la Californie et San Francisco poursuivent l'administration Trump

L'État de la Californie et la Ville de San Francisco poursuivent le gouvernement de Donald Trump pour dénoncer ce qu'elles décrivent comme une politique « anticonstitutionnelle » face aux villes refuges, emboîtant le pas à la Ville de Chicago.

Le procureur général de la Californie, Xavier Becerra, a déposé une plainte contre le gouvernement fédéral pour dénoncer une tentative « anticonstitutionnelle de forcer la police de Californie à mettre en oeuvre la politique fédérale de l'immigration, plutôt que de le laisser choisir la meilleure façon d'assurer la sécurité ».

Dans un communiqué, il dénonce une tentative d'intimidation de la part du gouvernement.

« Le mois dernier, le département américain de la Justice a posé des conditions illégales et impropres sur certaines subventions gouvernementales aux forces de l'ordre », ajoute M. Becerra.

L'administration Trump a entre autres remis en question plus de 28 millions de dollars de fonds fédéraux, des ressources cruciales pour la lutte de la Californie contre la criminalité, précise le communiqué.

Afin de s'assurer que les villes américaines respectent les ordonnances fédérales en matière de traitement des sans-papiers, le président Trump a signé un décret interdisant aux villes refuges de recevoir certaines subventions fédérales.

La Californie, l'État le plus peuplé des États-Unis, ainsi que plusieurs villes du pays ont promis de ne pas rechercher activement les immigrés en situation irrégulière qui ne commettent pas d'infractions ni de délits.

San Francisco retourne en justice

Le procureur de San Francisco, l'une des plus grandes villes californiennes avec Los Angeles, a parallèlement annoncé lundi qu'il avait lui aussi porté plainte contre la Maison-Blanche pour les mêmes raisons. C'est la deuxième fois qu'il dépose une telle plainte contre l'administration Trump.

Donald Trump a attaqué les villes refuges dès son arrivée à la Maison-Blanche, le 20 janvier dernier, « avec un décret illégal », déplore le procureur dans un communiqué.

« Nous l'avons arrêté en justice. Maintenant, [Donald Trump] tente de faire changer les règles par l'un de ses départements. Alors nous retournons en justice », poursuit M. Herrera.

En avril, un juge du district de San Francisco avait suspendu le décret de Donald Trump qui menace de geler les fonds fédéraux versés aux villes refuges. Le gouvernement a toutefois porté la décision en appel.

La semaine dernière, la Ville de Chicago avait aussi lancé une action en justice contre l'administration Trump, dénonçant son chantage envers les villes refuges qui refusent de livrer leurs résidents sans-papiers aux autorités frontalières.

Depuis l'investiture de Donald Trump, des dizaines de municipalités et de villes américaines se sont déclarées villes refuges, notamment New York, San Francisco, Chicago, Boston, Los Angeles, Philadelphie, Seattle et Washington.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un homme sauve un faucon d'une attaque de serpent





Rabais de la semaine