Retour

Attaque de l'EI à Kaboul, les quatre assaillants tués

Le groupe armé État islamique (EI) a revendiqué lundi une attaque commise contre l'ambassade d'Irak à Kaboul, en Afghanistan, où un kamikaze a déclenché ses explosifs à l'entrée de l'enceinte du bâtiment, tout juste avant qu'une fusillade n'éclate.

Après l'explosion du kamikaze, trois hommes armés sont entrés dans l'ambassade, où ils ont engagé le combat contre les forces de sécurité afghanes avant d'être tués.

« L'attaque terroriste contre l'ambassade d'Irak s'est terminée avec la mort de tous les terroristes », a déclaré le ministère de l'Intérieur dans un communiqué.

Deux employés afghans de l'ambassade ont été tués, mais aucun membre irakien du personnel n'a été blessé, a indiqué le porte-parole du ministère de l'Intérieur, Najib Danish.

Sayed Basir, un des membres des forces de sécurité, a précisé que deux de ses coéquipiers avaient été légèrement blessés au cours de l'assaut.

Selon Amaq, un organe de propagande de l'EI, ce serait plutôt deux assaillants qui se sont fait exploser aux portes de l'ambassade, ce qui a permis à deux djihadistes d'entrer dans le bâtiment.

L'EI affirme par ailleurs avoir tué au moins 27 personnes dans cette attaque, un bilan nettement supérieur à celui fourni par les autorités afghanes.

Cette attaque intervient une semaine après la mort d'au moins 35 personnes dans l'ouest de Kaboul après une attaque des talibans.

L'EI a multiplié les attaques dans la capitale afghane, visant le plus souvent des membres de la communauté chiite hazara.

La branche afghane de l'EI, parfois désignée sous le nom d'État islamique-Khorasan, du nom de l'ancienne région englobant l'Afghanistan, une partie de l'Iran et de l'Asie centrale, est active depuis 2015. Elle combat à la fois les talibans et les forces afghanes et américaines.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Toute la vérité sur la Vierge





Concours!



Rabais de la semaine