Retour

Attentat à Ouagadougou : « les gens ne vont pas se laisser abattre », croit un ingénieur du Témiscamingue

Un Témiscamien qui vit au Burkina Faso fréquentait le restaurant turc Aziz Istabul où a été perpétré un attentat dimanche soir à Ouagadougou.

D'après une entrevue de Karine Mateu

Martin Lessard dirige la firme d'ingénierie InGenius. Il habite toutefois dans un autre quartier que celui qui a été visé par les présumés djihadistes. L'ingénieur parle de l'attitude de la population au lendemain de cette tragédie.

« Les Burkinabés sont un peuple qui est très, très résistant et très résilient, fait-il valoir. Ça ne va pas affecter outre mesure la façon d'être des gens. Ce sont des actes qui ont été posés par des... on pourrait peut-être les qualifier de fous », poursuit-il.

L'attentat a fait 18 morts, dont deux Canadiens. Au moins deux assaillants ont ouvert le feu sur des clients assis à la terrasse du restaurant Aziz Istanbul en descendant de leur moto et se seraient ensuite barricadés à l'étage.

Renforcement de la sécurité anticipé

Martin Lessard croit que la sécurité sera renforcée dans la capitale au cours des prochaines semaines.

« Avec l'attentat qu'il y a eu en janvier 2016, il y a eu beaucoup de mesures de sécurité qui ont été mises en place, se souvient-il. Elles se sont relâchées un peu. [Avec] l'attaque qui vient d'arriver, les mesures vont revenir. Il va y avoir plus d'emphase qui va être mise sur les mesures de sécurité. C'est sûr qu'il va y avoir un peu de changement. Ça va être un retour à la situation d'après janvier 2016. »

L'attaque de dimanche soir est survenue à 350 mètres d'un autre café-restaurant de la même avenue qui avait été visé par un attentat terroriste qui a coûté la vie à 30 personnes, dont six Québécois, en janvier 2016.

Plus d'articles

Commentaires