Retour

Au moins 36 morts dans un hôtel-casino de Manille

Au moins 36 personnes sont mortes asphyxiées dans la nuit de jeudi à vendredi lors de l'attaque d'un casino de Manille, la capitale des Philippines. Les autorités ont évoqué un braquage qui aurait mal tourné et écarté la piste terroriste. Le groupe armé État islamique (EI) a néanmoins revendiqué l'attaque.

Le porte-parole du président philippin, Ernesto Abella, a confirmé que 36 corps avaient été découverts à l'hôtel-casino Resorts World Manila.

La plupart des victimes sont mortes asphyxiées dans le début d'incendie et la bousculade que les tirs de l'assaillant ont déclenchés, un peu après minuit, heure locale.

M. Abella a précisé que cet événement n'était pas lié aux militants islamistes qui occupent une ville dans le sud des Philippines.

« Les informations convergent vers un acte criminel commis par une personne émotionnellement perturbée. Bien que l'auteur ait tiré des coups de feu d'avertissement, il n'y a aucune indication qu'il voulait faire du mal ou tirer sur quelqu'un. Les personnes sont mortes asphyxiées », a déclaré M. Abella lors d'une conférence de presse.

L'EI a néanmoins revendiqué l'attaque, quelques heures plus tard, par l'entremise de son agence de propagande, Amaq.

« Des combattants de l'État islamique ont mené l'attaque de Manille aux Philippines », dit le communiqué.

L'auteur de la fusillade, qui a d'abord tiré sur des écrans de surveillance et a mis le feu à des tables de jeu, s'est ensuite suicidé en s'immolant dans une chambre d'hôtel, a indiqué la police.

Il a été retrouvé mort, à l'aube, dans une chambre attenante au casino.

L'événement a entraîné un verrouillage de sécurité de l'hôtel-casino. Les autorités ont d'abord cru qu'il n'y avait pas de victimes, mais ont revu le bilan à la hausse au cours des dernières heures lorsqu'elles ont inspecté l'hôtel-casino.

Selon la police de Manille, les victimes se trouvaient dans la pièce principale du casino.

« Leur mort a été causée par une épaisse fumée, a dit Oscar Albayalde, chef de la police de Manille. La pièce était couverte de moquette, tout comme les tables, très inflammables. »

Selon le décompte, 13 employés du casino et 22 clients ont été tués.

De plus, au moins 70 personnes ont été blessées alors qu'elles tentaient de fuir les lieux, ont annoncé les autorités.

Le chef de la police nationale, Ronald dela Rosa, a affirmé qu'un garde de sécurité est mort après s'être tiré accidentellement un projectile.

Le vol comme motif?

L'auteur, dont l'identité n'a pas encore été dévoilée, s'est présenté au casino du Resorts World Manila un peu après minuit et a tiré des projectiles sur les écrans de surveillance, ce qui a effrayé les patrons. Il n'a pris personne en otage lors de l'incident.

Le chef de la police locale Oscar Albayalde a précisé que 113 millions de pesos philippins en jetons (environ 3,07 millions de dollars canadiens) ont été retrouvés dans le sac du tireur.

Selon les autorités, le suspect aurait ensuite laissé son sac à dos et se serait rendu dans une chambre d'hôtel, où il s'est immolé.

« Il s'est couché sur le lit, s'est enroulé dans une épaisse couverture et s'est apparemment aspergé d'essence », a expliqué Ronald dela Rosa, de la police nationale.

Le chef de la police nationale écarte la thèse d'un attentat terroriste. « Nous examinons la piste d'un braquage, parce qu'il n'a pas tiré sur les gens et s'est dirigé directement vers la salle d'entreposage des jetons », a expliqué le chef de la police sur les ondes de la radio DZMM.

« Les gens criaient »

Des tirs et de fortes détonations ont été entendus vers minuit, heure locale, dans le bâtiment près du terminal trois de l'aéroport international Ninoy Aquino. Peu de temps après, de la fumée s'échappait d'un des étages supérieurs de l'édifice.

Maricel Navaro, une employée du complexe, a raconté qu'elle revenait de sa pause lorsqu'elle a vu des gens courir.

« Quand on a senti de la fumée, nous avons décidé de nous diriger vers la sortie dans le stationnement. Avant de sortir, nous avons entendu deux coups de feu et il y avait une fumée épaisse au rez-de-chaussée », a-t-elle raconté à la radio locale DZMM.

Le Resorts World Manila a par ailleurs indiqué sur sa page Facebook qu'il avait fermé ses portes par mesure de sécurité « à la suite d'informations voulant que des personnes non identifiées aient ouvert le feu ». L'entreprise a ajouté qu'elle collaborait étroitement avec la police nationale philippine pour assurer la sécurité de ses clients et de ses employés.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine