Retour

Au tour du Paraguay de déménager son ambassade à Jérusalem

Le président du Paraguay, Horacio Cartes, a inauguré lundi à Jérusalem la nouvelle ambassade de son pays en Israël, emboîtant le pas aux États-Unis et au Guatemala, qui ont fait de même la semaine dernière.

M. Cartes et le premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, ont dévoilé ensemble la plaque de la nouvelle représentation, située dans une tour d'un quartier excentré du sud de Jérusalem.

Le Paraguay devient ainsi le troisième pays à rompre avec le consensus international qui veut que les ambassades soient installées à Tel-Aviv, compte tenu du statut disputé de Jérusalem dans le contexte du conflit israélo-palestinien.

La démarche indigne d’ailleurs les Palestiniens, qui ont dénoncé la décision paraguayenne.

« En adoptant une mesure de provocation irresponsable qui enfreint directement le droit international et le consensus, le Paraguay concourt, avec Israël, les États-Unis et le Guatemala, à l'enracinement de l'occupation militaire et à la perpétuation du sort réservé à Jérusalem occupée », a déclaré l'Organisation de libération de la Palestine (OLP) dans un communiqué.

Quant au Honduras, dont le Parlement a adopté une résolution pour que son ambassade soit elle aussi transférée à Jérusalem, il ne s'est pas encore prononcé sur la date du déménagement.

Un pays aligné sur les États-Unis

Le transfert de l'ambassade du Paraguay, jusqu'alors située à Herzliya, près de Tel-Aviv, a été accueilli de manière mitigée dans l'opinion publique.

La décision devrait cependant apporter au pays sud-américain une plus grande coopération avec Israël, en particulier dans les domaines de l'agriculture, de la sécurité et des technologies, si on en juge par les propos de Benyamin Nétanyahou.

« Vous n'avez pas seulement le soutien de notre gouvernement, mais la profonde gratitude du peuple israélien. Nous n'oublions pas qui sont nos amis », a déclaré le premier ministre israélien au président Cartes.

Le Paraguay fournit déjà à Israël environ 40 % de sa viande de boeuf.

Jérusalem la désirée

Les États-Unis ont été les premiers, lundi dernier, à installer leur ambassade à Jérusalem, suivis du Guatemala deux jours plus tard.

Washington avait annoncé en décembre dernier qu’il reconnaissait désormais Jérusalem comme capitale de l'État d'Israël et que son ambassade située à Tel-Aviv allait être déménagée.

Les Palestiniens aspirent à ce que Jérusalem-Est soit la capitale de leur futur État indépendant, alors qu’Israël considère la totalité de la ville comme sa capitale, y compris le secteur est, annexé par l'État hébreu lors de la guerre des Six Jours, en 1967.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Une mère et son fils offrent une danse inoubliable





Rabais de la semaine