Retour

Avion abattu par la Turquie : riposte économique de Moscou

Alors qu'à Moscou le gouvernement Medvedev annonce une série de sanctions contre la Turquie, Ankara diffuse l'enregistrement des mises en garde transmises aux pilotes du bombardier russe avant qu'il ne soit abattu par l'aviation turque.

Le premier ministre russe Dimitri Medvedev a demandé à son gouvernement de présenter des propositions prévoyant notamment le gel de projets communs d'investissement avec la Turquie en représailles à la destruction d'un bombardier russe par l'armée turque mardi.

Il a précisé lors d'un conseil des ministres retransmis à la télévision russe que ces mesures comporteraient des restrictions sur les importations de produits alimentaires en provenance de la Turquie.

Pour suivre en direct les derniers développements sur votre appareil mobile, cliquez ici.

Les secteurs du commerce, des investissements ainsi que l'emploi de main d'oeuvre turque, le tourisme, le transport aérien ou encore la sphère culturelle seront affectés par le train de mesures de rétorsion, a ajouté le chef du gouvernement russe.

Les représailles russes devraient aussi restreindre les déplacements des avions turcs dans l'espace aérien russe tout comme celui des bateaux turcs dans les eaux territoriales russes.

« Je propose que tout cela soit fait dans un délai de deux jours afin de passer le plus vite possible aux procédures nécessaires », a déclaré le premier ministre Medvedev à son cabinet, qui gère une grave crise à la suite de la destruction d'un bombardier russe par des chasseurs turcs mardi, à la frontière de la Syrie et de la Turquie.

De son côté, le président russe Vladimir Poutine a déclaré que la Turquie cherchait volontairement à mener les relations entre Moscou et Ankara dans une impasse et qu'il attendait toujours des excuses de la part du gouvernement turc, une chose que la présidence turque n'a pas l'intention de faire pour le moment.

La Turquie publie les communications avec le chasseur russe 

Afin d'étayer sa thèse voulant que le Sukhoï-24 russe ait été averti à plusieurs reprises qu'il violait l'espace aérien turc, le gouvernement Erdogan a publié une bande audio qui fait entendre, selon elle, les multiples avertissements lancés par l'armée aux pilotes russes.

Enregistrement des communications radio publiées par le gouvernement turc

YouTube

Sur l'enregistrement, on entend la voix d'un homme qui prévient le pilote du SU-24, dans un mauvais anglais, qu'il s'approche de l'espace aérien turc et lui demande de tourner vers le sud.

La qualité de l'enregistrement étant très mauvaise, les propos sont presque incompréhensibles. La voix du responsable turc se fait toutefois de plus en plus agitée, quand ses avertissements demeurent sans réponse de la part des aviateurs russes.

Le pilote russe qui a survécu à l'écrasement après s'être éjecté de l'appareil avec son collègue, tué par des rebelles turkmènes, nie avoir reçu de multiples avertissements de l'armée turque avant d'être abattu.

C'est serait la première fois en près de 50 ans qu'un pays membre de l'OTAN abat un avion russe.

Selon l'agence russe Novosti, la Russie a déployé une série de batteries de missiles S-400 en Syrie en réaction à l'incident.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine