Retour

Ben Carson aurait menti sur son admission dans une école militaire

Le candidat à l'investiture républicaine Ben Carson n'a pas reçu ni accepté de bourse d'études à l'académie militaire de West Point comme il l'a prétendu, selon le site de nouvelles POLITICO.

Cette prétendue offre de bourse est centrale dans l'histoire inspirante du Dr Carson : celle d'un jeune à l'enfance violente qui a changé grâce à la prière, est devenu premier de classe, puis neurochirurgien de renom et aujourd'hui politicien.

Dans son autobiographie, M. Carson écrit qu'en 1969, alors étudiant dans un programme pour aspirants officiers militaires, il a dîné avec le général William Westmoreland, haut gradé durant la guerre du Vietnam. « Plus tard, on m'a offert une bourse d'étude complète pour aller à West Point », écrit-il.

Toutefois, selon POLITICO, l'académie indique n'avoir aucune trace de l'admission de Ben Carson ni de demande de sa part.

En outre, le directeur de campagne du républicain, Barry Bennett, a indiqué à POLITICO que « les superviseurs de programme de M. Carson l'ont présenté à des gens de West Point. Ils lui ont dit qu'ils pourraient lui obtenir un rendez-vous vu ses notes et ses performances. Il a considéré la chose, mais en bout de piste, n'a pas fait de demande ».

Ces révélations surviennent quelques heures après que M. Carson a dû répondre à des doutes sur son passé violent. Dans son autobiographie, il raconte qu'adolescent, il a tenté de poignarder son ami et camarade de classe Bob, ainsi que frappé son ami Jerry avec un cadenas. Il affirme aussi avoir tenté de frapper sa mère au cours d'une dispute.

Pressé de questions en campagne d'investiture et lors d'entrevues télévisées, il a soutenu que Bob et Jerry étaient des pseudonymes pour protéger l'identité des vrais garçons. À FOX News et CNN, le neurochirurgien a aussi décrit Bob comme un « proche parent ».

Sur Twitter, le plus proche concurrent M. Carson dans les sondages, le milliardaire Donald Trump, s'en est donné à coeur joie. « Est-ce que Carson hallucine? », a-t-il lancé vendredi, ajoutant que « cela me sidère que quiconque puisse le voir comme président. Mensonges et théories délirantes ».

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine