Retour

Boko Haram fait 50 morts dans une attaque contre une mission pétrolière au Nigeria

Une attaque de Boko Haram contre une mission pétrolière a fait plus de 50 morts près de Magumeri, au nord-est du Nigeria, ont indiqué des sources médicales et humanitaires.

Le groupe djihadiste a ciblé une équipe de la compagnie pétrolière nigériane (NNPC) accompagnée d’universitaires, de retour d’une mission d’exploration.

Les circonstances de l'attaque restent toutefois nébuleuses en raison du contrôle strict des accès à l’État de Borno, fief de Boko Haram.

Des sources ont d'abord fait état d’une tentative d’enlèvement.

Certaines sources ont avancé un bilan plus lourd. « Nous en avons maintenant plus de 50 et de nouveaux corps arrivent », ont-elles indiqué.

Un secouriste a affirmé que 47 corps ont été retrouvés dans la brousse mercredi soir à Magumeri.

Les autorités sur place n'excluent pas de revoir à la hausse le bilan du carnage.

Jeudi soir, six nouveaux corps, dont celui d’un soldat, ont été retrouvés par les équipes de secours qui passent au peigne fin les alentours du lieu de l’attaque terroriste.

À l’hôpital universitaire de Maiduguri (UMTH), situé à 50 km de l'attaque, on dénombre 19 dépouilles de civils. Quinze d’entre eux étaient des vigiles et quatre faisaient partie du personnel hospitalo-universitaire, selon une source médicale.

Les hydrocarbures sont concentrés dans le delta du Niger, dans le sud du pays. Cependant, des attaques repérées de rebelles ont contraint les autorités à exploiter le pétrole ailleurs.

Des explorations ont été lancées dans l’État de Benue, mais aussi au nord-est du pays, où Boko Haram est installé depuis 2009.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine