Retour

Bonne soirée pour Trump et Kasich, excellente pour Clinton, désastreuse pour Rubio

L'autre « super mardi » a été riche en rebondissements. Le républicain Donald Trump a remporté la Floride, l'Illinois, la Caroline du Nord et le Missouri, tandis que son rival John Kasich a remporté l'Ohio et que la démocrate Hillary Clinton a multiplié les victoires. La soirée a cependant été fatale au jeune sénateur de Floride Marco Rubio, qui, dans la foulée de la défaite infligée par les électeurs qu'il représente, a jeté l'éponge.

Aux alentours de 20 h, les médias américains ont scellé l'issue de la course en Floride, un des États-clés pour remporter la nomination, en annonçant la victoire de Donald Trump et d'Hillary Clinton.

Le controversé multimilliardaire a dominé ses adversaires, avec 46 % des votes recueillis, contre 27 % pour le sénateur de l'État, Marco Rubio, 17 % pour le sénateur du Texas, Ted Cruz, et 7 % pour le gouverneur de l'Ohio, John Kasich.

Premier à prendre la parole, Marco Rubio, qui a déjà été perçu comme l'avenir du Parti républicain, s'est retiré de la course.

« Bien que ce ne semble pas être l'intention de Dieu que je devienne président en 2016, et peut-être jamais, et bien que ma campagne soit suspendue, le fait que je sois arrivé si loin montre à quel point l'Amérique est unique », a-t-il déclaré devant ses partisans dans sa ville natale de Miami.

Il a du même souffle mené la charge contre l'establishment du parti, qui le soutenait pourtant, et contre le meneur de la course.

« L'Amérique se retrouve au milieu d'une vraie tempête politique, d'un tsunami, et nous aurions dû la voir venir », a-t-il lancé, estimant la colère des Américains justifiée, mais critiquant le fait que certains candidats l'attisent.

Déplorant le ton adopté par Donald Trump, sans toutefois le nommer, il a plaidé pour « un mouvement conservateur construit sur des idées, pas sur les peurs des gens ». 

Se faisant le chantre du mouvement conservateur, il a livré un plaidoyer pour la Constitution, la libre-entreprise et les valeurs judéo-chrétiennes.

Le gouverneur Kasich est pour sa part sorti victorieux de la primaire de l'Ohio, avec 47 % des voix, contre 36 % pour le multimilliardaire.

Les médias américains ont confirmé peu avant 22 h que Donald Trump avait remporté la primaire républicaine en Illinois et en Caroline du Nord, avec respectivement 39 % et 40 %, suivi par Ted Cruz en deuxième position. Plus tard, Trump a également gagné le Missouri ainsi que les îles Mariannes du Nord.

Bonne soirée pour Hillary Clinton

De son côté, Hillary Clinton a engrangé cinq victoires supplémentaires, les médias lui accordant la victoire en Floride, en Ohio, en Caroline du Nord, en Illinois et au Missouri. Bernie Sanders, de son côté, est ressorti bredouille.

Elle a récolté 65 % des voix en Floride, contre 33 % pour le sénateur du Vermont, Bernie Sanders.

En Caroline du Nord, l'ex-première dame récolte 55 % des voix contre 41 % pour Sanders.

L'ancienne secrétaire d'État recueille en outre 57 % des voix en Ohio, contre 43 % pour son rival. En Illinois et au Missouri, la lutte a été serrée, Hillary Clinton étant arrivée en tête avec respectivement 51 % et 50 % des voix.

« Nous nous rapprochons de l'investiture du Parti démocrate et de la victoire à l'élection présidentielle », a-t-elle déclaré devant ses partisans.

Le prochain président prendra des décisions qui auront un impact dans les vies des Américains et des autres citoyens du monde, a-t-elle souligné, critiquant de façon à peine voilée Donald Trump.

« Ça pourrait être l'une des campagnes les plus lourdes de conséquences de notre époque », a-t-elle fait valoir.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine