Retour

Brexit : « ce rêve est en train de mourir », soutient Boris Johnson

Nouvelle journée, nouvelle démission au sein du gouvernement britannique. Lundi, c'est le ministre des Affaires étrangères Boris Johnson qui a claqué la porte du cabinet de Theresa May sur fond de crise liée au Brexit. Il est remplacé par Jeremy Hunt.

Ce départ survient au lendemain de celui du ministre responsable du Brexit, David Davis, qui était en désaccord avec le plan de la première ministre en vue du maintien de certains liens avec l’Union européenne.

« Ce rêve est en train de mourir », a écrit le ministre Johnson dans sa lettre de démission.

La première ministre, qui se dit « un peu surprise » par la démission de Boris Johnson, reconnaît un « désaccord sur la meilleure manière de mettre à exécution » le résultat du référendum de juin 2016.

Plus tôt, son bureau s’était contenté d’annoncer la démission de M. Johnson en le remerciant pour son travail.

Un fidèle pour remplacer Johnson

Le nouveau chef de la diplomatie Jeremy Hunt, qui était secrétaire à la santé, est considéré comme l'un des ministres les plus loyaux de Mme May. Il est favorable au maintien de liens économiques étroits avec l’Union européenne après le départ du Royaume-Uni l'année prochaine.

Quant à David Davis, il a été remplacé lundi matin par le ministre du Logement, Dominic Raab, qui a fait campagne pour le Brexit lors du référendum de 2016 sur la sortie du pays de l'Union européenne (UE).

Tout comme son collègue Davis, Boris Johnson était l'une des figures de proue de la campagne en faveur de la sortie du Royaume-Uni de l'UE.

Par ailleurs, Mme May a toujours la confiance de la Commission européenne qui dit vouloir continuer à négocier « de bonne volonté avec la première ministre et les négociateurs britanniques ».

Un plan qui dérange

Les deux ténors du Brexit claquent ainsi la porte du cabinet moins de deux jours après la décision de leur désormais ex-patronne, Theresa May, de mettre en branle un plan de sortie de l'UE qui prévoit le maintien de certains liens avec cette dernière.

Ce deuxième départ au sein du cabinet révèle l’existence de profondes dissensions au sein du gouvernement. La sortie du Royaume-Uni de l’UE constitue l’un des plus importants enjeux économiques et politiques du pays depuis un demi-siècle.

À l'instar de MM. Davis et Johnson, plusieurs députés pro-Brexit sont en colère contre le plan de Theresa May, affirmant que celui-ci limite les capacités du gouvernement britannique de conclure de nouvelles ententes commerciales.

Le Royaume-Uni doit quitter l'UE le 29 mars 2019, mais les deux parties ne se sont pas encore entendues sur la façon dont les choses se dérouleront ensuite, notamment les relations commerciales entre le Royaume-Uni et l'UE.

L'opposition dénonce « le chaos » qui s'installe au gouvernement

Sur les bancs de l’opposition, la discorde au sein du cabinet ouvre une brèche dans laquelle les députés travaillistes se sont engouffrés.

Le chef de l’opposition travailliste, Jeremy Corbyn, a renchéri en déclarant sur Twitter : « David Davis démissionnant à un moment aussi crucial illustre que Theresa May n'a plus d'autorité et est incapable de livrer le Brexit ».

« Si elle s'accroche, il est clair que c'est davantage pour son propre bien que pour celui du peuple de notre pays », a ajouté le chef de l’opposition.

L'Europe prône l'abandon du Brexit

Questionné sur le départ de M. Johnson, le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a tourné la situation en dérision.

« Ceci prouve clairement qu'au manoir de Chequers [la résidence de la première ministre], il y avait de l'unité au sein du conseil des ministres », a-t-il raillé.

Le président du Conseil européen Donald Tusk a pour sa part déploré que le Royaume-Uni n'abandonne tout simplement pas l'idée du Brexit.

« Le désordre causé par le Brexit est le plus gros problème de l'histoire des relations entre l'Union européenne et le Royaume-Uni, et il est encore loin d'être résolu », a-t-il lancé.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Ce que vous préférez à propos de l’automne selon votre signe





Rabais de la semaine