Retour

Brexit : l'UE adopte à l'unanimité les grands principes de la négociation

Les chefs d'État et de gouvernement des Vingt-Sept, réunis samedi à Bruxelles, ont adopté à l'unanimité les principes devant guider la négociation avec le Royaume-Uni sur sa sortie de l'Union européenne.

Le texte scinde la négociation en deux phases. Elle débutera après les élections législatives anticipées organisées en Grande-Bretagne le 8 juin.

Son approbation, que le président du Conseil européen, Donald Tusk, a annoncée sur Twitter, n'a pris qu'une minute, et a été saluée par des applaudissements.

Les chefs d'État et de gouvernement des Vingt-Sept ont insisté sur leur unité, conscients qu'elle pourrait être mise à mal quand la discussion sur le Brexit entrera dans le vif du sujet.

L'Union européenne ne pourra conclure ses discussions sur la sortie du Royaume-Uni que si elle reste unie et cette unité est dans l'intérêt du gouvernement britannique, a ainsi déclaré le président du Conseil européen, le Polonais Donald Tusk.

« Cela doit être la priorité numéro un pour l'UE et pour le Royaume-Uni. La Commission a déjà préparé une liste précise et détaillée des droits des citoyens que nous voulons protéger », a-t-il dit en soulignant que ce point était très soutenu par les institutions et les États membres de l'UE.

Deux phases

La négociation est divisée en deux phases. La première doit porter sur les priorités devant se retrouver dans l'accord de retrait du Royaume-Uni de l'UE.

Aux premiers rangs figurent la préservation des droits des quelque trois millions d'expatriés européens vivant en Grande-Bretagne, la facture que le Royaume-Uni devra régler en sortant, les questions frontalières, notamment concernant l'Irlande, et les accords internationaux.

Le Conseil européen devra décider à l'unanimité si les progrès sur la première phase ont été suffisants pour enclencher la deuxième.

La deuxième phase porte sur la nouvelle relation entre l'UE et le Royaume-Uni, notamment sur un accord commercial, les services financiers et la coopération dans les domaines de sécurité, de défense et de politique étrangère.

Les Vingt-Sept se sont réunis en conseil extraordinaire samedi pour la première fois depuis que Theresa May a officiellement enclenché le Brexit en activant fin mars l'article 50 du traité européen de Lisbonne.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine