Retour

Brexit : un pas de plus vers la sortie de l'UE

Le Royaume-Uni a fait un pas de plus vers la sortie de l'Union européenne, mercredi, alors que les députés britanniques ont soutenu un projet de loi autorisant les procédures de divorce et ont maintenu en vie le plan du gouvernement pour enclencher les discussions sur le Brexit d'ici quelques semaines.

Les députés ont voté pour le début de pourparlers avec l'Union européenne (UE), à 498 voix contre 114, relayant ainsi le projet de loi en examen par un comité.

Après l'étude en comité, le projet de loi devrait revenir à la Chambre des communes pour un vote final la semaine prochaine avant de se rendre à la chambre haute du Parlement.

Au cours des deux jours de débats qui se sont tenus à la Chambre des communes, de nombreux élus issus tant du gouvernement que de l'opposition ont affirmé qu'ils allaient respecter le vote décisif par référendum exprimé par les citoyens du Royaume-Uni le 23 juin.

Des parlementaires pro-UE membres des partis de l'opposition tenteront toutefois d'inclure plusieurs amendements au texte de loi afin d'éviter un « Brexit ferme » qui pourrait chambouler l'économie britannique.

Un projet de loi souhaité en mars

Le gouvernement conservateur de Theresa May souhaite que le projet de loi soit approuvé aussitôt qu'en mars. On souhaite ainsi respecter la date butoir du 31 mars fixée par Mme May pour amorcer les discussions de sortie de l'UE, qui doivent durer deux ans.

Une décision de la Cour suprême avait contraint le gouvernement à présenter cette loi.

Le ministre responsable du dossier, David Davis, avait rappelé aux parlementaires, mardi, que la question du divorce avait été réglée lors du référendum du 23 juin, quand les Britanniques ont décidé de claquer la porte de l'Union européenne.

Il avait ajouté que le seul rôle du Parlement était maintenant de permettre au gouvernement de concrétiser la décision de la population.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Les piscines d'hôtel les plus spectaculaires





Rabais de la semaine