Retour

Candidats à la présidence des États-Unis : des célébrités qui changent la donne

Depuis le discours très senti tenu par Oprah Winfrey dimanche soir lors de la cérémonie des Golden Globes, plusieurs voix s'élèvent aux États-Unis pour l'inciter à briguer la présidence du pays. Mais comment est-il possible que des célébrités puissent devenir candidats à la Maison-Blanche? Explications.

Le discours livré par Oprah Winfrey, première femme noire à recevoir le prix Cecil B. DeMille pour l’ensemble de son œuvre, était « surprenant dans son ton », soutient la professeure de sociologie à l’Université Harvard, Michèle Lamont.

« Ce n’était pas seulement un discours de remerciement, dit-elle, elle se servait du moment pour donner un message social plus général. »

Excellente oratrice, Oprah Winfrey a surpris l’auditoire en parlant de la longue lutte des Noirs et des femmes pour obtenir le respect et la reconnaissance dans la société américaine.

Touchées par ses propos, de nombreuses célébrités avaient publié des messages sur les réseaux sociaux demandant à Mme Winfrey de se présenter à la présidence des États-Unis lors des prochaines élections, en 2020.

Cet engouement est dû à un « effet média », explique Michèle Lamont. Elle croit que « si les médias n’en parlaient pas aujourd’hui, l’idée mourrait assez rapidement ».

Il reste qu’Oprah Winfrey est l’incarnation même du rêve américain, ajoute la professeure, « elle est sortie du ghetto pour devenir milliardaire ».

Cette richesse pourrait-elle lui ouvrir les portes de la Maison-Blanche? Depuis l’élection de Donald Trump, dit Michèle Lamont, « on a l’impression que toutes les possibilités sont ouvertes ».

« Il y a un processus de déprofessionnalisation de la politique dans le contexte américain actuel, souligne-t-elle, et l’idée que les célébrités peuvent maintenant être perçues comme des candidats viables change la donne. »

« On ne demande plus au président de savoir où est l’Alaska ou quelles sont les différences entre les pays du Moyen-Orient », analyse-t-elle. « Ça prend donc surtout beaucoup d’ego. »

Oprah comme candidate démocrate

Selon la professeure de sociologie, l’idée qu’une femme brillante, respectée et noire puisse présenter sa candidature à la présidence est « très emballante ».

Mais elle déplore que les convictions politiques d’Oprah Winfrey ne soient pas vraiment connues. « Il y a très peu de sujets politiques sur lesquels elle a pris une position claire. »

Michèle Lamont n’est par ailleurs « pas du tout certaine qu’Oprah Winfrey serait une candidate viable », car elle est beaucoup plus « progressiste que le démocrate moyen ».

Mme Winfrey n’a pas commenté cette invitation à la présidentielle, mais plusieurs réactions de son entourage suggèrent qu’elle pourrait l’envisager.

Plus d'articles