L'ex-secrétaire d'État Hillary Clinton a remporté une courte victoire, mardi, lors de la primaire démocrate du Kentucky contre son rival Bernie Sanders. Ce dernier a tout de même enlevé la primaire en Oregon, en prévision de l'élection présidentielle américaine de novembre prochain.

Les deux aspirants démocrates sont longtemps demeurés au coude-à-coude au Kentucky avant que Mme Clinton remporte l'État avec 46,8 % des suffrages exprimés contre 46,3 % pour le sénateur du Vermont, selon des résultats communiqués par la chaîne CNN.

Le résultat serré au Kentucky, où 55 délégués étaient en jeu, témoigne de la division au sein du camp démocrate de l'État. En Oregon, où 61 délégués étaient en jeu, le résultat s'est avéré moins disputé, Bernie Sanders récoltant 53 % des suffrages après dépouillement de 66 % des bulletins de vote, toujours selon CNN.

Avant mardi, Hillary Clinton jouissait d'une confortable avance quant au nombre de délégués. De plus, elle dominait largement du côté des officiels du Parti démocrate et des élus appelés les « superdélégués ».

Les délégués étant répartis à la proportionnelle, les résultats du Kentucky et de l'Oregon n'infléchiront guère la tendance générale. Avant les primaires du Kentucky et de l'Oregon, Clinton disposait de 1716 délégués et de 524 superdélégués, selon un décompte provisoire. Elle détiendrait 2240 voix sur les 2382 requises pour remporter la nomination du Parti démocrate, dont la convention se tiendra du 25 au 28 juillet prochain à Philadelphie.

Bernie Sanders dispose quant à lui de 1473 voix.

Le prochain rendez-vous démocrate, qui s'avérera crucial pour les deux adversaires, se tiendra le 7 juin prochain en Californie alors que le processus se terminera par la primaire dans le district fédéral de Washington le 14 juin.

La convention républicaine se tiendra quant à elle du 18 au 21 juillet prochain à Cleveland, en Ohio.

Plus d'articles

Commentaires