Retour

Corruption : Benyamin Nétanyahou interrogé par la police

Le premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou a été interrogé par la police à sa résidence, lundi, pour une affaire de corruption.

Le premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou, sur lequel pèsent des allégations de corruption, a été interrogé par la police à sa résidence lundi. L’interrogatoire a duré trois heures.

Benyamin Nétanyahou est soupçonné d'avoir reçu des cadeaux illégaux d'hommes d'affaires, d'une valeur estimée à plusieurs dizaines de milliers de dollars ce qui pourrait lui valoir une inculpation pour « abus de confiance. »

Cet interrogatoire avait été autorisé par l'avocat général Avichai Mandelblit, à la suite d'une enquête préliminaire montrant qu'il y avait des éléments suffisants pour une enquête pénale.

Sur sa page Facebook, M. Nétanyahou s'est défendu de toute malversation : « Il n'y aura rien, car il n'y a rien », a-t-il dit dans une vidéo.

Le quotidien israélien « Haaretz » a rapporté que le milliardaire Ronald Lauder, un ami de longue date de M. Nétanyahou, serait impliqué dans cette affaire. Président du Congrès juif Mondial et membre de la famille de la fondatrice du groupe de cosmétique américain Estée Lauder, Ronald Lauder avait été convoqué par les policiers pour être interrogé l'automne dernier.

La législation israélienne prévoit que tout membre d'un gouvernement contre lequel un acte d'accusation pour corruption est présenté doit démissionner.

L’ex-premier ministre Ehud Olmert, au pouvoir entre 2006 et 2009, purge depuis février dernier une peine de 18 mois de prison pour abus de confiance et corruption dans une affaire remontant à 2014.

Selon les derniers sondages, le premier ministre Nétanyahou, reste celui que les Israéliens jugent le plus apte à diriger le pays.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine