Les commémorations en hommage au père de la révolution cubaine, Fidel Castro, mort vendredi à l'âge de 90 ans, débutent ce matin à La Havane.

La cérémonie de deux jours à La Havane, qui prendra son envol à 9h ce matin sur la place de la Révolution, où Fidel Castro prononçait ses discours légendaires, sera marquée par la présentation de l’urne funéraire contenant ses cendres.

Des dirigeants étrangers et d'autres diplomates sont ensuite attendus pour une autre commémoration, mardi soir.

Des employés ont nettoyé la place de la Révolution où des haut-parleurs et un système d’éclairage ont été mis en place pour l'occasion. Une immense photo du défunt orne également la Bibliothèque nationale.

Les airs de musique qui s'élevent habituellement des rues de La Havane se sont tus vendredi soir, à l’annonce de la mort de Fidel Castro. Le gouvernement a temporairement interdit la vente d’alcool et suspendu la saison de baseball professionnel pour l’occasion.

Les neuf jours de commémoration culmineront par l'inhumation, le 4 décembre, des cendres du « commandant suprême » à Santiago, berceau de la révolution cubaine. Les cendres du dictateur y seront transportées dans un cortège funèbre qui arrivera à destination dimanche.

Les funérailles de Fidel Castro se dérouleront en l'absence du président russe Vladimir Poutine. Ce dernier justifie son absence par un horaire chargé et la préparation d'un discours important. Le leader de la Douma, Vyacheslav Volodin, dirigera la délégation russe qui se rendra à Cuba pour les funérailles de Fidel Castro. Moscou a été le principal allié du régime castriste jusqu'à la chute de l'URSS au début des années 1990.

La Corée du Nord porte le deuil

Les Nords-Coréens ont également entamé trois jours de deuil ce matin en hommage à Fidel Castro qu’ils qualifient d’« ami proche » et d’allié dans la lutte contre l’ennemi américain. Les drapeaux ont été mis en berne à la mémoire du dirigeant cubain qui a visité le pays en 1986.

Castro avait, en cette occasion, rencontré le père fondateur de la Corée du Nord Kim Il-Sung. Le leader cubain avait été honoré du titre de « héros de la République populaire et démocratique de Corée » en raison de ses efforts pour développer les relations bilatérales entre les deux pays et pour sa position « aux avant-postes de la lutte antiaméricaine et anti-impérialiste ».

Plus de détails à venir.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu'est-ce qui se passe quand tu fais une détox de cellulaire?