Retour

Cuba souligne les 50 ans de la mort du « Che »

Cuba a rendu hommage, dimanche, au guérillero argentin Ernesto « Che » Guevara, cette figure légendaire de la révolution cubaine, mort il y a 50 ans en Bolivie.

Près de 70 000 personnes se sont réunies devant un complexe funéraire de Santa Clara où les restes du commandant et ceux de ses compagnons d’armes sont enterrés. Le président cubain, Raul Castro, était également sur place, vêtu de son uniforme de général.

Située à 300 km à l’est de La Havane, la ville de Santa Clara a adopté Che Guevara après sa victoire militaire, en décembre 1958, contre les troupes du dictateur Fulgencio Batista.

« Pour moi, le Che reste bien présent, pour sa vie, son œuvre et son exemple », a affirmé à l’AFP Luis Monteagudo, compagnon d’armes de Guevara au Congo et maintenant âgé de 79 ans.

« Oui, on s’est levés très tôt, mais l’occasion le mérite […] On va raviver son exemple et perpétuer son héritage d’indépendance et de souveraineté pour l’Amérique latine et le monde », a ajouté pour sa part Elena Gonzalez, une ouvrière textile de 56 ans qui est arrivée sur les lieux de la cérémonie au milieu de la nuit.

À ses côtés, Amelio Mora, un étudiant de 16 ans, confiait son émotion d'avoir été choisi dans la garde d'honneur en ce jour particulier : « C'est un héros universel, aimé par tant de jeunes dans le monde ».

Autre époque

C’est la première fois que les cérémonies cubaines entourant la mort du Che sont célébrées en l’absence de Fidel Castro, décédé en 2016. Des extraits de ses discours à propos d'Ernesto Guevara ont toutefois été diffusés en ouverture de l’hommage.

Cette célébration se déroule au moment même où les dernières guérillas de gauche en Amérique latine rendent les armes, dans le cas des Forces armées révolutionnaires de Colombie (devenues depuis peu la formation politique Force alternative révolutionnaire commune), ou négocient la paix, comme c'est le cas de l’Armée de libération nationale (ELN).

Ernesto Guevara a été exécuté en Bolivie le 9 octobre 1967, à l’âge de 39 ans. À Cuba, le jour du « guérillero héroïque » est cependant célébré le 8 octobre, jour de sa capture.

La Bolivie organisera lundi des commémorations en présence des enfants de Guevara et du président Evo Morales. Ce dernier a d’ailleurs accusé cette semaine la CIA d’avoir « persécuté, torturé et assassiné » Ernesto Guevara lors de ses 11 mois de guérilla en Bolivie.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un rottweiler goûte à du citron pour la première fois





Rabais de la semaine