Les vacances indûment prolongées d'environ 1500 Canadiens à Cuba tirent à leur fin, a annoncé lundi un intermédiaire du transporteur Cubana, qui a cloué tous ses avions au sol à la suite de l'écrasement qui a fait 111 morts vendredi.

« Selon nos informations, Cubana a repris ses activités aujourd'hui [lundi] et entend ramener à bon port tous les voyageurs actuellement pris à Cuba », a déclaré Juan Carlos Soto Garcia, président de Caribe Sol, fournisseur pour le compte de la compagnie aérienne Cubana de Aviacion.

Cubana avait annulé vendredi tous ses vols reliant Montréal à Cuba, qu'il s'agisse de départs ou d'arrivées.

Caribe Sol s'est excusée, lundi, pour les inconvénients. « Cubana de Aviacion reprogramme présentement ses opérations et [doit] nous fournir sous peu les horaires de retours. Les 346 passagers toujours à Cuba vont être rapatriés aujourd'hui, lundi 21 mai, et demain, mardi 22 mai. Plusieurs de nos passagers ont déjà été rapatriés sur d'autres compagnies aériennes », a rapporté l'entreprise.

Des avions cloués au sol

Cubana n'a toujours pas fourni d'explication officielle pour justifier sa décision.

Selon l'expert en aviation Jean Lapointe, le transporteur aurait pu vouloir faire inspecter des avions de sa flotte vieillissante afin de s'assurer qu'ils sont sécuritaires.

Vendredi, un Boeing 737 vieux de 39 ans qui appartenait à Cubana s'est écrasé près de la capitale cubaine.

Des passagers sans informations

De leur côté, les touristes pris à Cuba sont nombreux à dénoncer le manque d'informations quant à leur retour au pays.

Philippe Larose Desmarais, agent de voyages, est l'un d'eux. « On nous dit que ça devrait revenir à la normale [lundi], mais personne ne semble avoir de nouvelles. On ne parle pas de nouvelles au compte-gouttes, il n'y a aucune information », a-t-il dit, dimanche.

« Nous sommes bien traités, ce n'est pas ça le problème », a raconté Lisa Gauthier, de Saint-Jean-sur-Richelieu, qui est à Cuba en compagnie de sa mère. « Ma mère est cardiaque, là. Je ne peux pas la laisser ici pendant deux semaines, c'est impossible », a-t-elle souligné.

Pour l'heure, même si Caribe Sol affirme que Cubana est en train de reprogrammer ses vols, les passagers coincés à Cuba demeurent sans nouvelles. « Aucun horaire ne nous a été communiqué pour l'instant », a confirmé M. Larose Desmarais à Radio-Canada, lundi après-midi.

« On est toujours dans le néant », a ajouté sa conjointe, Isabelle Quintin.

Dédommagements possibles?

Des voyageurs sont donc en attente depuis samedi matin pour rentrer au pays. Ont-ils des recours?

« Dans ce cas-ci, c’est la Convention de Montréal qui s’applique », précise Jacob Charbonneau, PDG de Vol en retard, une entreprise qui aide les voyageurs dont le vol a été retardé ou annulé à obtenir rapidement une compensation financière.

Cette convention, qui a force de loi au chapitre du transport international à destination et en provenance du Canada, prévoit que les voyageurs peuvent recevoir des dédommagements pour les frais de subsistance (repas, logement, transport, télécommunications), explique M. Charbonneau.

« Si certains passagers ont racheté de nouveaux billets d’avion sur d’autres transporteurs, ils peuvent aussi réclamer les frais encourus », mentionne le patron de Vol en retard.

Les passagers peuvent obtenir jusqu’à 8000 $, selon M. Charbonneau. Par contre, « comme ces montants ne sont pas fixés, contrairement à ce qu’on voit dans le droit européen », dit-il, les gens doivent souvent aller devant la Cour des petites créances pour avoir droit à des dédommagements.

Une survivante succombe, le bilan grimpe à 111 morts

Le nombre de victimes de l'écrasement est passé à 111 lundi en soirée. Grettel Landrovell, 23 ans, est décédée. Elle avait subi « un grave traumatisme crânien ».

Plus tôt dans la journée, le responsable de l'hôpital Calixto Garcia de La Havane avait déclaré que le bilan de santé de deux des trois survivantes de l'accident, dont Grettel Landrovell s'était dégradé au stade de « défavorable ». L'autre femme, Emiley Sanchez, 39 ans, a des brûlures sur 41 % du corps. Le pronostic de la troisième, Mailen Diaz, 19 ans, demeure « réservé », a-t-il précisé.

Les trois femmes sont de nationalité cubaine.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Secrets d'une fashionista pour toujours être stylée





Rabais de la semaine