Retour

Des centaines d'Indiens contaminés par le VIH lors de transfusions au cours des 17 derniers mois

Plus de 2200 personnes ont contracté le VIH par des transfusions sanguines dans les hôpitaux indiens au cours des 17 derniers mois.

L'information, relayée mardi par la BBC, émane de l'Organisation nationale pour le contrôle du VIH, dirigée par le gouvernement indien. L'étude indique que le plus grand nombre de contaminations a été enregistré dans l'Uttar Pradesh (361 cas), un État du nord, suivi du Gujarat (292 cas) et du Maharashtra (276 cas), dans l'ouest du pays. La capitale fédérale, New Delhi, arrive au quatrième rang avec 264 cas.

Un activiste des droits de la personne, Chetan Kothari, affirme que ces données ne reflètent pas la réalité. Selon lui, il y aurait plus de 5000 personnes qui auraient été contaminées au cours de cette période. Il avance même le nombre de 6500.

La loi indienne prévoit que les hôpitaux effectuent des tests sur les donneurs pour vérifier qu'ils ne sont pas porteurs du VIH, entre autres. Néanmoins, toujours selon l'activiste interviewé par la BBC, la plupart des hôpitaux en Inde, même publics, n'ont pas le matériel nécessaire pour effectuer ces tests.

Plus de 2 millions de personnes vivent avec le VIH en Inde.

Plus d'articles

Commentaires