Au moins 42 civils ont été tués dans la nuit de samedi à dimanche, à Beni, en République démocratique du Congo (RDC), 72 heures après une visite dans la région du président Joseph Kabila.

L'armée accuse les rebelles musulmans ougandais, membres des Forces démocratiques alliées (FDA), d'avoir perpétré ce carnage.

Les FDA ont « contourné l'armée congolaise pour aller massacrer la population en guise de représailles » aux opérations militaires en cours dans la région, a avancé le porte-parole de l'armée, le lieutenant Mak Hazukay.

La Mission de l'ONU en RDC (MONUSCO) a condamné dans un communiqué « cet acte barbare » commis contre les populations civiles, et réitéré son soutien à l'armée et la police congolaises.

Une délégation de la MONUSCO se rendra lundi à Beni pour « apporter un soutien aux autorités du pays afin de continuer la traque contre les présumés FDA ».

Si le maire de Beni, Edmond Masumbuko, a parlé de « 42 personnes tuées », le président de la société civile de Beni, Gilbert Kambale, a pour sa part avancé un bilan provisoire de « 46 personnes tuées et 34 maisons brûlées ».

Manifestants en colère

La population a exprimé sa colère avec vigueur après cette nouvelle tuerie, malgré le deuil national de trois jours que le gouvernement a décrété et qui doit débuter lundi.

Une centaine de manifestants ont brièvement transporté dans les rues de Beni le corps inerte d'une des victimes, en scandant des slogans contre l'administration du président Kabila.

Plusieurs attaques ont fait quelque 600 morts parmi les civils depuis deux ans et le ras-le-bol populaire est palpable.

Les autorités congolaises soutiennent que les principaux auteurs des massacres qui se poursuivent dans la région de Beni depuis octobre 2014 sont les FDA, qui s'opposent au président ougandais Yoweri Museveni et qui sont actives en RDC depuis plus de 20 ans.

Lors de sa visite, le président Kabila s'est engagé à faire le nécessaire pour « imposer » l'ordre et la sécurité.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine